Une journée à Amanohashidate

japon amanohashidate kansai

Afin de commencer l’année 2016 avec un peu de soleil et de beaux paysages du Japon, je vous propose le récit de notre journée à Amanohashidate fin avril 2015. Cité comme l’un des trois plus beaux panoramas du Japon, aux côtés de Miyajima et de Matsushima, Amanohashidate est situé sur la côte nord du Kansai, et est facilement accessible à la journée depuis Kyoto.

Le nom “Amanohashidate” signifie en gros “pont vers le paradis”, et vient de la bande de sable reliant les deux côtés de la baie. L’idée est de se mettre la tête en bas pour avoir l’impression que le sable forme un pont dans le ciel et non dans la mer (en pratique, on essaie surtout de ne pas tomber), je vais détailler tout cela un peu plus au fil de l’article.

DSC06054

Comme je le disais, Amanohashidate peut se faire sur une seule journée depuis Kyoto, la gare d’arrivée étant située à quelques minutes à peine des principales choses à voir sur place. Attention par contre, car il n’y a pas beaucoup de trains par jour. Il faut prendre un Limited Express depuis Kyoto, pour un trajet d’environ 2 heures. Il y a également un supplément à payer si vous avez le JR Pass, car une partie du trajet est effectuée sur une ligne non JR. Vous pouvez payer ce supplément à la gare d’Amanohashidate à l’arrivée et au départ.

Une fois sur place, nous avons récupéré une carte des environs dans un petite office du tourisme en face de la gare, et notre première étape a été le télésiège situé non loin de la gare. Il existe un petit complexe télésiège/funiculaire de chaque côté de la bande de sable, afin de profiter des deux vues différentes sur Amanohashidate (et de vendre de la nourriture et des produits dérivés^^). L’ascension n’est pas bien longue, sur un petit siège individuel, avec de la J-Pop diffusée dans des hauts parleurs tout le long du trajet… Pas de doutes, on est bien au Japon !

DSC06075

Au sommet de ce télésiège, un petit parc pour les enfants, et surtout la vue dite du “dragon volant”. En effet, on dit que de ce côté, la bande de sable ressemblerait à un dragon qui prend son envol… je vous laisse juger ! En tout cas nous avions la chance d’avoir un temps superbe, ce qui nous a bien permis de profiter de la vue. Des “bancs” sont aménagés pour que tout le monde puisse prendre sa photo souvenir la tête en bas… A défaut d’apporter grand chose à la vue (personnellement ça me donnait surtout la tête qui tourne), c’est plutôt rigolo de voir tout le monde la tête en bas^^.

DSC06050

Une fois redescendus, nous avons déjeuné dans l’un des nombreux restaurants situés entre le télésiège et le début de la bande de sable. Avant de la traverser, nous nous sommes également arrêtés au temple Chionji, où l’on peut supposément gagner en sagesse. Apparemment, de nombreux étudiants s’y rendent avec leurs familles avant des examens importants.

Pour traverser la bande de sable, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Un bâteau relie les deux côtés de la baie en un petit quart d’heure, mais vous raterez alors la balade au milieu des pins, dont certains ont à priori des formes uniques. La traversée prend une petite heure à pied, mais vous pouvez également louer des vélos pour aller plus vite. Il faisait beau et nous avions encore du temps, donc nous avons préféré parcourir les lieux à pied, tranquillement.

La balade est vraiment sympathique, on croisera un petit sanctuaire, et on fera également quelques pauses sur la plage pour profiter du temps.

Il y avait un peu plus de monde de l’autre côté de la bande de sable, et nous nous sommes rapidement dirigés vers le télésiège afin de profiter de la deuxième vue sur Amanohashidate. Après une petite ascension similaire à la première, on peut alors observer la vue dite du “caractère chinois” – en fait c’est parce que de ce côté, la bande de sable ne forme qu’un fin trait horizontal qui rappelle le kanji associé au chiffre “1” : 一

Encore une fois, tout le monde s’amuse à se mettre la tête en bas, mais je n’ai toujours pas trouvé que ça apportait grand chose à la vue. En tout cas cette dernière est toujours superbe, même si je pense préférer celle de l’autre côté.

DSC06137

Si vous avez le temps, vous pouvez encore prendre un bus pendant environ 5-10mn pour rejoindre le temps Nariaji. Etant donné la faible fréquence des trains, nous n’avons pas voulu risquer de rater le notre et avons préféré rebrousser chemin (d’autant que j’avais réussi l’exploit de casser une de mes sandales au milieu de la bande de sable à l’aller, donc je marchais sensiblement moins vite).

En tout cas même si ce n’est pas une journée particulièrement reposante, nous étions ravis d’avoir découvert cet endroit. Alors que la foule de la Golden Week commençait à arriver en masse à Kyoto, Amanohashidate était très tranquille et c’était bien agréable. C’est vrai que faire 4 heures de train sur la journée peut en rebuter certains, mais c’est quelque chose qui se fait bien au Japon je trouve… et si vous avez la chance d’avoir beau temps, ça vaut le coup d’y faire un tour !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*