[Nouvelle-Zélande] J7 – Tongariro National Park

tongariro national park nouvelle-zélande

La randonnée “phare” du lieu est la Tongariro Alpine Crossing. Il paraît que c’est l’un des plus beaux treks du monde, et elle fait 20km, qu’il faut faire sur la journée car un bus vient vous déposer au point de départ et un autre vous récupérer au point d’arrivée… et tant pis pour les retardataires ! La durée moyenne est à priori de 7h… Bon, j’avais prévenu à l’article d’avant : je ne suis vraiment pas une grande sportive, et du coup une randonnée limitée en temps n’est pas forcément l’idéal. C’est pourquoi nous ne nous étions pas inscrits pour la faire – désolée si certains espéraient ce récit !

A la base, nous avions pensé faire la randonnée Tama Lakes, qui est un peu plus courte, mais surtout fait une boucle, donc on peut laisser notre voiture au point de départ et revenir quand on veut. Malheureusement, on a passé une nuit assez horrible, entre des voisins qui mettent la musique jusque 2h du matin, et d’autres qui se lèvent à 6h et courent dans les couloirs (l’hôtel est peut être joli, mais l’isolation est pourrie)… Même Mathieu a très mal dormi, c’est dire ! Du coup, on décide de se limiter à la première partie de la boucle des Tama Lakes, qui devrait déjà nous permettre de voir une grande chute d’eau dévalant d’une falaise : Taranaki Falls.

Après un petit déjeuner limité (notre chambre ne comprenait que le buffet froid, du coup on pouvait juste baver devant les pancakes – bon certes on aurait pu payer le supplément si on en avait vraiment eu envie) mais bon quand même, on récupère notre pique nique et en route vers le point de départ de la balade !

La première partie de la promenade se fait au milieu de végétation très basse, ce qui nous permet comme la veille d’admirer les sommets des alentours. On arrive ensuite dans la forêt, et la suite se fera le long d’une rivière… qui nous mènera donc aux chutes Taranaki proprement dites. Les photos parlant plus que les mots pour ce genre d’article, en voilà une sélection !

Le chemin du retour nous fait tout d’abord grimper au sommet des chutes. Certains randonneurs peu stressés vont même prendre des photos depuis les rochers tout au bord, mais n’ayant pas trop envie de mourir pour l’instant, on restera à distance raisonnable^^. Pas de forêts au retour, mais on marche au milieu d’un relief créé par d’anciennes coulées de lave. Encore des photos, donc !

Ce sera tout pour la journée, la mauvaise nuit de la veille ne nous a vraiment pas réussi et on préfère ne pas forcer… il reste encore tout plein d’endroits à découvrir ! On rentrera à l’hôtel faire une sieste et profiter de la terrasse avec vue sur les sommets pour y déguster gâteaux et boissons… des choses simples quoi !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*