[Nouvelle-Zélande] J6 – Arrivée à Tongariro National Park

tongariro national park nouvelle-zélande

La journée commence par un délicieux petit déjeuner préparé par notre hôtesse, Carmen, qui nous tiendra également compagnie tout le long. (Mention spéciale pour la salade de fruits frais, m’étant limitée en fruits au Japon étant donné leur prix extravagant, ce fut un bonheur !). Elle nous donne également deux muffins fraîchement préparés pour manger sur la route. Ce B&B restera définitivement dans notre top 3 étant donné l’accueil chaleureux auquel nous avons eu droit, et on est presque déçus de n’y passer qu’une seule nuit…

Mais la suite du voyage nous appelle : cette fois, nous roulons en direction du parc national de Tongariro. En traversant la ville de Taupo, on aperçoit déjà les reliefs de volcans encore en activité, d’ailleurs on peut voir de la fumée s’échapper de l’un d’eux depuis l’autre côté du lac.

DSC04360

La route se fera sans encombre, il fait très beau et on est grosso-modo seuls sur la route. Nous nous arrêterons quand même à de nombreux points de vue en chemin pour profiter de la vue sur les montagnes. En s’approchant, on aperçoit également le Mt Ngauruhoe (qu’on ne me demande pas de le prononcer), qui a servi de modèle au Mt Doom dans le Seigneur des Anneaux (en tout cas pour la forme).

En route, on s’arrêtera également pour une courte balade vers des chutes d’eau : les Tawhai Falls. L’eau se déverse au dessus d’une ancienne coulée de lave, et l’endroit est très agréable.

Comme il est encore tôt en arrivant au parc national, nous n’allons pas tout de suite au logement mais nous continuons la route jusqu’au pied des pistes de ski de Whakapapa. Nous déjeunerons dans un petit café avec une superbe vue sur la vallée, avant de se promener un peu aux alentours. Le lieu est très rocailleux, et on a du mal à imaginer où peuvent bien se situer les pistes de ski en hiver. Pour reparler du Seigneur des Anneaux, c’est dans ce paysage que les scènes du Mordor ont été tournées, et on comprend très vite le choix ! A perte de vue, des roches volcaniques sombres, et le peu de végétation qui a survécu est comme brûlé. Certes, le grand soleil ne donne pas vraiment une ambiance “fin du monde”, mais on s’amusera malgré tout à prendre de nombreuses photos parmi les rochers. (Je me cache dans l’une d’une, saurez-vous me retrouver?^^)

On retourne ensuite au Visitor Center, et on décide de partir pour une randonnée de 2h~2h30 vers les Silica Rapids. Le chemin longe une petite rivière et on traverse des forêts, des marais, jusqu’à arriver aux “rapides” proprement dit, où l’eau prend une teinte plus blanche/jaune à cause de la présence de silice dans les rochers. Balade très sympathique et très facile (sachant que je ne suis absolument pas sportive du tout, du tout), avec beaucoup de superbes points de vue, bref, je recommande si vous avez le temps ! (Bien sur, si vous avez beaucoup de temps et que vous êtes en bonne condition physique, il y a des randonnées plus difficiles qui vous emmèneront dans des endroits probablement plus spectaculaires)

 

Nous quitterons ensuite le village pour rejoindre notre hébergement non loin de là : Park Traveller’s Lodge. L’endroit est beaucoup plus grand que nos deux derniers logements, donc l’ambiance est forcément différente, mais il y a tout ce dont nous avons besoin. Le dîner fut encore une fois délicieux, et la salle de restaurant a une ambiance montagnarde vraiment très sympathique, avec une vue très chouette sur les sommets environnants.

2 Commentaires

    • Merci pour ton commentaire !
      Tu peux garder le Fuji-san pour une prochaine fois^^ Je le voyais régulièrement depuis mon train en hiver, mais je n’ai jamais fait l’ascension par contre.
      Sinon la Nouvelle-Zélande c’est un autre style, mais très chouette également!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*