[Nouvelle-Zélande] J4 – Rotorua & village Maori

nouvelle zélande rotorua

Le temps étant plutôt menaçant en cette quatrième journée, nous allons demander conseil à nos hôtes pour organiser notre journée. Ils nous recommandent alors de reporter la visite des parcs géothermiques au lendemain, et d’aller nous promener au bord du lac Okareka, très proche de Rotorua, et d’où nous pourrions rentrer rapidement en cas de forte pluie.

Nous pourrons ainsi faire une balade d’environ une heure dans un cadre très agréable. L’endroit est très calme (je crois qu’on a du croiser… 3 personnes ?), on peut y voir plein d’oiseaux, et la luminosité changeante rend la vue plutôt chouette. Ce n’est peut-être pas *la* promenade à privilégier si vous n’avez que peu de temps sur place et qu’il fait un temps superbe, mais en cas de mauvais temps c’est un excellent compromis !

Pour le déjeuner, nous irons dans un petit restaurant au bord du lac Tarawera (“The Landing Cafe”, si mon sens de l’orientation sur Google Maps est bon). Au début on comptais ensuite se promener près de ce lac, mais la pluie ayant décidé de ne plus s’arrêter, on rebrousse alors chemin.

Sur la route, on s’arrête quand même à un point de vue qui permet d’observer le Blue Lake et le Green Lake. Je ne sais pas si on aurait du voir la différence de couleur, mais avec le temps il étaient plutôt tous les deux gris… Dommage, mais la vue est quand même jolie !

Résignés à ce qu’il pleuve tout le reste de la journée, nous décidons alors de nous rendre au musée de Rotorua, situé dans l’ancien établissement thermal de la ville. Le bâtiment est superbe, mais comme l’idée était de courir pour ne pas finir trempé je n’ai pas vraiment pensé à prendre une photo, mais voilà celle de l’article Wikipédia :

"Rotorua museum" by Antilived - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Le musée est vraiment bien fait et intéressant, ce qui compense l’échec météorologique de la journée. On en apprendra plus sur la culture Maori et l’histoire de la ville, avec notamment un film qui raconte l’éruption du Mont Tarawera en 1886 avec quelques effets dynamiques pour plus d’immersion. Cette éruption fut en effet particulièrement impressionnante. La population a été réveillée au milieu de la nuit par plusieurs séismes et le bruit des explosions volcaniques. Ces explosions ont même pu être entendues jusqu’au nord de l’île du Sud, soit à près de 600km de distance. L’éruption durera jusqu’au matin, et fera environ 150 victimes, détruisant plusieurs villages ainsi que les “Terrasses roses et blanches”, terrasses de calcaire où s’écoulaient des sources chaudes, une des merveilles naturelles du pays.

On peut également visiter le sous-sol du musée, avec les anciennes salles de cure thermales et les machineries des bains. D’ailleurs, dès que l’on passe dans cette partie du bâtiment, on sent clairement la chaleur du sol. Pas forcément l’endroit le plus agréable du musée, mais ça reste intéressant à voir.

Après une nouvelle course sous la pluie pour rejoindre la voiture, nous retournons à notre hébergement attendre la navette pour le village Maori de Mitai où nous allons passer la soirée, sûrement une des expériences les plus sympa du voyage !

Il y a énormément de monde, et notre hôte commencera la soirée en faisant un tour des nationalités présentes pour saluer tout le monde dans sa langue natale… Plutôt impressionnant au vu de la vingtaine de nationalités différentes dans la salle !

Nous voilà ensuite divisés en plusieurs groupes pour aller tout d’abord voir la manière dont est cuite le repas traditionnel, le hangi, que nous dégusterons plus tard. Les aliments sont en fait cuits à l’étouffée sur des pierres chaudes pendant plusieurs heures.

Ensuite direction la forêt pour assister à l’arrivée des guerriers Maori… Malheureusement il y a beaucoup de monde (et énormément de pluie) donc on ne verra pas grand chose. Le clou de la soirée est en fait le spectacle auquel nous assisterons ensuite, destiné à nous présenter plusieurs aspects de la culture Maori : chants et danses traditionnelles, démonstration de combat, et bien entendu le fameux haka… le tout agrémenté de beaucoup d’explications dans une ambiance chaleureuse et détendue.

Même s’il est évident que tout est formaté pour les touristes, ça reste une expérience très sympathique, et au final un bon moyen d’avoir un aperçu de cette culture quand on a pas le temps de la découvrir plus en profondeur. En tout cas, on a passé un excellent moment ! Après le spectacle, c’est l’heure de se rendre à la salle du repas pour goûter ce hangi. Et bien c’est très bon ! Du poulet, de l’agneau, des pommes de terres, etc, le tout avec un goût fumé caractéristique et délicieux… un régal !

Notre billet comprenait également la visite nocture du zoo de Rainbow Springs après le repas. La pluie s’était heureusement arrêtée, il y avait encore beaucoup de monde, donc nous n’avons quasiment rien vu. Pour être honnête je ne suis pas sure que je conseillerai d’ajouter cette visite, la soirée Maori suffit largement et offre de super souvenirs !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*