Maid Café à Akihabara

maid cafe akihabara tokyo japon maidreamin

Pour ce nouvel article, je vais vous parler de ces cafés *un peu* particuliers qu’on peut trouver au Japon : le Maid Café. Il y en a notamment toute une concentration à Akihabara, où les maids de différents cafés recrutent du client à tous les coins de rue.

La première fois que j’ai mis les pieds dans un tel établissement, c’était avec un ami français venu nous rendre visite qui voulait voir à quoi ça ressemblait. Je doutais ensuite assez fortement qu’on puisse m’y faire revenir ; mais c’était sans compter la motivation de l’une de mes meilleures amies venue début juillet. Suite à ce second traumatisme cérébral, j’ai ressenti le besoin de vous faire partager cette expérience… spéciale.

Déjà, qu’est-ce qu’un Maid Café ? A la base, c’est un café comme un autre, on y trouve à boire et à manger, mais… le service est quelque peu différent (le prix aussi). Toutes les serveuses portent un uniforme de « domestique kawaii », petite robe avec des tonnes de jupons, petit tablier, 450 rubans dans les cheveux… Les clients sont appelés « maître » ou « maîtresse » et traités comme des rois, le tout avec une voix kawaii très haut perchée digne des soldes au Shibuya 109 (attention, vos oreilles risquent de se suicider à tout instant). Bref, comme je le disais plus haut, c’est spécial. Mais si vous avez l’âme d’un aventurier et que votre cerveau et vos oreilles n’ont peur de rien, c’est rigolo à essayer…

Je vais parler ici de ce que j’ai vu au café Maidreamin, où j’ai eu la chance de tester par deux fois ma résistance au ridicule. C’est l’un des cafés les plus connus, donc nous pensions avoir le plus de chance de croiser d’autres touristes égarés (c’est toujours bon de ne pas se sentir seul). La clientèle présente est en effet assez variée, nous avons pu voir des groupes de touristes, des groupes d’amis (autant masculins que féminins), ou encore des hommes seuls (super creep alert).

La mise en situation commence dès l’entrée de l’immeuble, où on s’adresse à une maid pour lui dire qu’on veut monter au café. Là c’est l’hystérie, elle est apparemment ultra ravie de notre présence et nous accompagne à l’ascenseur, sans oublier de nous demander d’où on vient – ce qui la fait redoubler d’excitation et bien sûr tenter le mot de français que visiblement tout le monde connaît « Bonjour ! ». Quand l’ascenseur arrive, elle reste à l’extérieur en s’inclinant et en nous faisant plein de coucous, ce qui est assez perturbant car on ne sait pas trop si on doit lui fermer les portes au nez ou attendre sagement en lui faisant aussi coucou.

En sortant de l’ascenseur, c’est au tour de 5-6 maids d’être contentes de nous voir, et on sent aussi tous les regards se poser sur nous. Ca va quand ce sont des touristes ou des groupes d’amis, mais quand j’y suis allée avec mon amie au début il n’y avait quasi que des hommes seuls, la quarantaine… flippant. Oubliez tout espoir de café intimiste ou on peut discuter tranquillement, tout le monde est un peu entassé et tout le monde se regarde (probablement pour constater qu’on n’est pas seuls dans cette galère – sauf pour les solitaires qui eux restent juste flippants).

DSC_0371On peut choisir un « super forfait » avec boisson, glace kawaii, petit cadeau et photo dédicacée avec une maid, ça revient à un peu moins de 3000yen. C’est clairement pas donné, mais bon, on est venues jusque-là alors autant aller jusqu’au bout du truc. La glace est heureusement assez bonne, et décorée de manière à ressembler à un chat (parce qu’il paraît que les chats c’est trop kawaii, perso les chats ça me griffe, mais pourquoi pas !). Les maids ont leur mode fangirl activé en permanence vis-à-vis des clients, et elles viennent toutes nous voir et nous dire quelques mots en anglais/français. Mine de rien, ça doit être tellement épuisant comme boulot XD.

Les gens réagissent de manière assez différente. Les Japonais ont généralement l’air de trouver ça normal, quand ils sont en groupe ils rigolent un peu tout le temps. Les hommes seuls sont parfois complètement à fond à acheter tous les produits dérivés que proposent les maids et à rire comme des abrutis quand une des filles leur parle, ou ils se contentent de scruter la salle en buvant silencieusement – BREF dans les deux cas, c’est juste hautement perturbant.

Les touristes ont  plutôt l’air de débarquer dans une autre dimension où tout est rose et bruyant. J’ai vu ceux qui rigolaient, à moitié mal à l’aise, et ceux qui avaient clairement été embarqués de force par leurs amis (ce pauvre monsieur d’une cinquantaine d’années à qui les maids essayaient désespérément de faire porter des oreilles de chat…). Dans notre cas, le rire mal à l’aise était notre ami, surtout au moment des photos… Les photos sont prises sur une estrade, donc tout le monde regarde bien, et on porte de jolies oreilles de chat, de lapin, ou autre. Un grand moment, d’autant que la deuxième fois elles ont insisté pour qu’on garde nos oreilles jusqu’à notre départ…

En bref, une expérience unique et totalement surréaliste, mais à oublier si vous ne pouvez pas laisser votre peur du ridicule dans la rue, vous n’y survivrez clairement pas !

2 Commentaires

  1. ahahah j’avais été au maidreamin aussi l’année dernière avec des amis. Les maid sont trop choutte la bas. Je me souvient que notre maid s’appelait yuuki, et qu’une autre venait nous voir toute contente de parler 3 mots d’anglais XD Elle s’appelait comment ta serveuse? (ça se trouve on a eut la meme ^^)

    • Hmm j’ai une photo avec Hinata et une photo avec Harumi, donc ce n’est pas la même. Cela dit, entre mes deux visites, je n’en ai reconnu aucune, mais comme il y a plusieurs Maidreamin à Akiba elles doivent changer tout le temps !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*