Okinawa partie 1: Naha

shuri castle château naha okinawa japon

Cette année pour la Golden Week, nous avons décidé de nous attaquer à la pointe Sud du Japon : les îles de la région d’Okinawa.

Historiquement, ces îles faisaient partie d’un royaume quasi-indépendant : le Royaume de Ryukyu. Il reconnaissait alors à la fois les Chinois et les Japonais. Des suites de la Seconde Guerre Mondiale, les îles sont restées un temps sous l’autorité du gouverneur américain de Naha ; et on y trouve encore aujourd’hui une importante base américaine.

Nous avons souvent entendu dire qu’Okinawa était très différent du reste du Japon, du fait de ces nombreuses influences internationales que la région a connu durant son histoire. Ca plus les images paradisiaques qu’on voit souvent, il nous fallait bien entendu aller y jeter un œil avant de repartir !

Conseil en passant, les hôtels et avions partent très vite pour la Golden Week, alors ne faites pas comme moi et prenez-vous y plus d’un mois en avance. On avait été pas mal occupés, et franchement j’ai lutté pour organiser quelque chose qui tenait la route sans trop se ruiner.

Nous avons donc commencé notre séjour sur Okinawa Honto : l’île principale de l’archipel d’Okinawa, où se trouve Naha, la capitale. Nous n’avions pas forcément prévu de nous arrêter ici, mais les prix des billets d’avion faisant, nous nous sommes décidés à y passer une nuit pour voir un peu l’endroit.

Honnêtement, la ville n’est pas  particulièrement intéressante. C’est une grande ville japonaise, à part qu’au lieu d’avoir l’air très moderne elle fait plutôt mal vieillie, avec plein de bâtiments à la peinture décrépie… voire carrément pas de peinture du tout. Nous logions à l’hôtel Best Western Naha Inn, où nous avions pu avoir un bon prix via Rakuten. L’avantage de cet hôtel est d’être littéralement au pied du monorail qui relie l’aéroport et le château Shuri. Il est aussi à une quinzaine de minutes du centre de Naha.

L’artère principale de la ville, Kokusaidori, est assez sympathique avec tous ses restaurants et boutiques de souvenirs, ainsi que ses petites ruelles marchandes couvertes. Nous sommes entrés au hasard dans un petit restaurant en sous-sol, type izakaya, où nous avons pu goûter à un superbe premier repas entre poisson frais délicieux et taco rice. Très sympa.

Avant de continuer notre périple, nous avons voulu visiter le château Shuri, tout au bout de la ligne de monorail. Il s’agit de l’ancien centre administratif du royaume Ryukyu, et les rois y ont vécu pendant des siècles jusqu’à ce qu’Okinawa ne devienne une province Japonaise.

Le château et son parc sont très agréables à visiter. Le château contient à la fois une partie moderne type musée, et d’autres parties authentiques qui montrent l’intérieur du château tel qu’il était. C’est aussi très intéressant car très différent des autres châteaux que l’on a pu voir au Japon, l’architecture ayant également subi l’influence de la Chine, avec aussi quelques aspects traditionnels Ryukyu.

Sans se presser, on peut parcourir tout l’intérieur du château, se promener dans le parc, et profiter de la vue sur les remparts et la ville au loin en une heure et demi environ. C’était parfait dans notre cas, ayant prévu le vol en direction de notre étape suivante en début d’après-midi.

En attendant la suite, voici déjà quelques photos de Naha, principalement du château Shuri d’ailleurs. Si vous voulez un avant-goût des visites suivantes, l’intégralité des photos est déjà sur la page Facebook !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*