Petite excursion au Mont Takao

takaosan mont takao japon

Dans le cadre du projet « découverte de mes muscles », nous avons décidé courant avril d’aller nous promener au Mont Takao, petite montagne de 600m et destination assez prisée des Tokyoïtes étant donné sa proximité. En effet, nous n’avons mis qu’une grosse heure et demie depuis Kawagoe, et la foule était bien au rendez-vous !

Une fois arrivés à la station Takaosanguchi, on voit alors qu’il existe plusieurs routes différentes pour atteindre le sommet. On peut aussi faire les touristes et prendre un petit funiculaire ou un télésiège sur la moitié de la route principale.

C’est plus par curiosité que nous avons voulu faire le télésiège, en espérant avoir une vue sympa sur le paysage environnant. Au final on a surtout eu l’impression de faire une attraction de Disneyland (sans file d’attente heureusement)… Il n’y a pas de garde-corps mais les sièges ne sont jamais à guère plus d’1m du sol… ou alors il y a un maxi filet en dessous. Le comble de l’attrape touriste, il y a un employé posé au milieu du chemin (dans chaque sens) qui prend des photos des gens pour les vendre à la fin…

Bref, si vous avez du temps devant vous, allez-y à pieds^^. Comme ça permet de parcourir en 10mn ce qui en prend normalement 45, cela nous a plutôt été utile, car étant arrivés pas très tôt on a pu redescendre avant la nuit sans se presser.

On parcourt donc les 45mn qui nous restent de la route principale jusqu’au sommet. Pas besoin de chaussures de marche pour cette route, elle est totalement goudronnée. Elle est aussi pleine de gens et de boutiques de souvenirs et de nourriture, du coup c’est vrai qu’on n’a pas trop le côté « balade dans la nature » qu’on aime bien. Mais ça reste un parcours sympathique, avec plusieurs petits temples à découvrir.

Une fois au sommet, on est accueillis par quelques sakura encore fleuris. C’est sympa d’en revoir, car autour de Tokyo les fleurs ont déjà disparu. La vue est également très chouette, sur les montagnes et villes environnantes. Malheureusement le Mont Fuji se cache derrière les nuages, mais par temps dégagé on peut paraît-il vraiment bien le voir.

Pour redescendre, on décide de ne pas passer par la route principale, mais d’aller un peu explorer sur le côté. Nous avons choisi la route n°6, complètement à l’extérieur, parce qu’elle passait devant une cascade. Au final, la cascade ne présente que peu d’intérêt, mais nous avons vraiment beaucoup apprécié le chemin !

Contrairement à la route principale, on a vraiment l’impression d’être à la montagne. Des chemins  de terre parfois étroits, peu de monde, perdus au milieu de grands arbres, avec quelques cours d’eau par ci par là. L’un des moments les plus sympas est quand il faut passer le long d’un torrent. Ici pas de chemin à proprement parler, on passe de pierre en pierre en essayant de ne pas glisser. C’est au final très rigolo, probablement moins pour les japonaises en petites chaussures (pour contraster avec les japonais en tenue de randonnée complète sur la route goudronnée, ici c’est un peu tout ou rien !)

La descente dure un peu moins d’1h30, ça tire pas mal sur les jambes car il faut souvent se freiner, mais on a vraiment préféré ce côté de là de la balade. Pour ceux qui préfèrent la nature à la foule, c’est le chemin idéal !

En conclusion, une petite excursion sympa et proche de Tokyo, pratique quand on n’a ni le temps ni le budget pour faire des heures de train ! Je trouve pas mal qu’il y en ait un peu pour tous les goûts, l’aspect touristique d’un côté et l’aspect nature de l’autre, ça fait une journée bien remplie ! Par contre je ne pense pas que j’irai pour les feuilles d’automne – outre le fait que je ne serai plus au Japon – il paraît que ça devient n’importe quoi en termes de foule… A vous de voir !

En attendant, une petite sélection de photos ! Vous en trouverez plus sur la page Facebook, avec aussi des photos prises début avril dans la région de Matsumoto… Attention à l’overdose de sakura !

A part ça, nous partons à Okinawa demain pour la Golden Week ! J’espère que le climat tropical ne sera pas trop capricieux, et qu’on pourra découvrir l’extrême sud du Japon sans trop de pluie ! Bref, vous saurez ça à notre retour…^^

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*