Balade d’automne à Shosenkyo

shosenkyo japon automne koyo

Au Japon, l’automne est la saison des Koyo. « Koyo » en japonais veut dire « couleurs d’automne », et correspond donc à la période où les feuilles des arbres prennent de superbes couleurs rouge, orange ou jaune. Comme lors du Hanami, les japonais se déplacent aux meilleurs endroits pour observer les arbres changer de couleurs.

Souhaitant également en profiter, nous avons suivi la recommandation des Kurikinton et sommes partis une journée aux gorges de Shosenkyo, au cœur du Parc National de Chichibu-Tama-Kai.

Pour y accéder, nous avons pris le train jusqu’à Kofu, dans la préfecture de Yamanashi à l’Ouest de Tokyo. Après environ 2h de voyage depuis Kawagoe, nous avons pris un bus pendant 30mn qui nous a déposés à l’entrée de la balade le long de la gorge. Cette dernière, longue d’environ 4 kilomètres, nous a pris un peu plus de 2 heures, sachant qu’on s’arrêtait toutes les 5 minutes pour prendre des photos et que nous avions prévu de quoi pique-niquer en route.

Cette marche à travers la gorge fut tout simplement magnifique. Le paysage en lui-même est superbe, entre l’eau claire qui file à travers les rochers et les flancs de la gorge couverts de végétation. Mais il est vrai que l’automne y ajoute quelque chose de particulier, grâce aux couleurs flamboyantes des arbres. Et nous avions également la chance d’avoir un temps très clair, que demander de plus^^.

A la fin de la promenade, on arrive au pied d’une cascade de 30 mètres de haut, au-dessus de laquelle il faut monter pour rejoindre le village. De là, on peut prendre un ropeway pour aller admirer les sommets des Alpes Japonaises. Par temps clair on y voit également le Mont Fuji, mais comme nous étions en fin de journée, la brume s’était installée et nous n’avons pas pu l’apercevoir. (Mais bon, le Mont Fuji, on peut le voir tous les jours de beau temps depuis la Tobu Tojo Line, ça devient une habitude :p)

La journée s’est finie par un retour en bus à la gare de Kofu, à travers des forêts auxquelles le soleil couchant donnait encore plus de reflets flamboyants (ouf, trop de poésie, rien ne va plus).

En bref, nous avons vraiment apprécié l’endroit. En s’éloignant un peu plus de Tokyo, nous avons pu éviter les énormes foules de la saison des Koyo, que nous redoutions d’affronter sur des destinations plus proches (telles que le Mont Takao par exemple). Niveau difficulté, la route est quasi entièrement goudronnée car elle est ouverte aux voitures parfois… donc le terrain est presque tout le temps plat et ne présente pas de difficultés particulières. Le plus fatiguant est sans doute l’immense escalier permettant de passer au-dessus de la cascade^^.

Une très bonne recommandation donc, que nous recommandons à notre tour ! Et pour plus de photos, rendez-vous sur la page Facebook !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*