Hokkaido partie 3 : Shiretoko National Park

shiretoko péninsule hokkaido japon

Nous avons finalement mis environ 7 heures à rejoindre notre destination depuis Asahidake… pourtant on essaye de ne pas trop dépasser les limitations hein, même que tout le monde nous doublait tout le temps !

Notre seconde étape est donc la ville d’Utoro, sur la péninsule de Shiretoko. C’est notamment le point de départ de tours en bateau permettant d’admirer la côte de ce parc national. En effet, cette péninsule se trouve au Nord Est de l’île d’Hokkaido, et la quasi-totalité ne comporte pas de routes. Ça donne une petite impression de bout du monde… qui s’installe déjà sur la dernière partie du trajet, quand on longe la côte en laissant le reste du Japon derrière nous…

Cette fois nous avons réservé au Iruka Hotel, petit hôtel en bord de mer décoré sur le thème du dauphin (iruka siginifiant donc dauphin en japonais !) Je vais probablement toujours me répéter en disant que l’accueil est très sympathique, mais c’est important de le dire ! Nous avons une grande chambre japonaise très chouette avec une superbe vue sur la mer et les montagnes de la côte (malgré quelques nuages, mais rien de grave comparé à là d’où on vient !)

Nous passons rapidement au centre d’Utoro pour réserver nos billets pour le lendemain, mais la pluie qui se met à tomber nous fait abandonner l’idée de se balader avant la tombée de la nuit.

Le dîner servi par l’hôtel est encore une fois très copieux ! Un peu trop de fruits de mer pour moi (genre poulpe et coquillages – j’ai beau les regarder dans tous les sens, ma bouche refuse de s’ouvrir), mais je mange volontiers les crevettes, le poisson (dont un délicieux saumon), le crabe (même si c’est bien galère), le tout accompagné de pommes de terres, riz, soupe et divers condiments japonais (que je n’identifie toujours pas^^). A noter qu’un des membres du staff est… français ! C’est probablement le dernier endroit qu’on ait visité au Japon où je m’y serais attendue, mais j’avoue que c’est assez sympa  et inattendu (sans oublier pratique) de se faire expliquer le repas en français !

Après une nuit très calme et un nouveau petit déjeuner salé, nous sommes allés tester le onsen de l’hôtel. Les bains sont situés dans une petite cabane en dehors de l’hôtel. Ils ne sont pas grands, mais très jolis, tout en pierre, et offrent une superbe vue sur l’océan. Vraiment très agréable (même si ça reste trop chaud pour moi^^)

On quitte ensuite l’hôtel pour retourner à Utoro… cette fois-ci pour prendre le bateau ! Il fait un temps superbe, quelle chance après Asahidake ! Nous prenons le bateau touristique Aurora qui propose une balade de presque 4h le long de la péninsule.

Que dire de cette petite croisière… on a tout simplement passé les 4 heures dehors à mitrailler de photos le magnifique paysage qui défilait sous nos yeux. On est monté jusqu’au bout de la péninsule… au bout du monde quoi^^ Et on a même pu apercevoir un dauphin au loin ! Certes, on est maintenant plein de coups de soleil, mais c’était pour la bonne cause ! Voici quelques photos en guise de preuve :

Je vous dis pas à quel point c’était fun de trier les 300 photos qu’on a prises pour en choisir 12^^. Ha et si vous voyez une tâche noire parfois, c’est mon appareil photo qui a décidé d’être un crétin et d’avoir un truc sur l’objectif que j’arrive pas à faire partir.

Une fois de retour sur la terre ferme, on a trouvé de quoi déjeuner dans une petite aire de repos dans Utoro (c’est pas bien grand, en fait). Les chirashi étaient chers, mais j’ai rarement mangé de poisson aussi tendre et délicieux ! Après quelques achats de souvenirs, on reprend la voiture…

…Pour s’arrêter quelques minutes plus tard à un point de vue. En effet, un parking au bord de la route permet d’aller admirer la cascade Oshinkoshin. Selon Japan Guide elle fait partie des 100 meilleures chutes d’eau du Japon, et on peut confirmer qu’elle est vraiment impressionnante. Un petit escalier permet de s’élever un peu et de prendre quelques photos :

Nous quittons ensuite la péninsule de Shiretoko après quelques derniers kilomètres au bord de la mer d’Okhotsk (ne me demandez pas comment ça se prononce). Prochaine étape : Kawayu Onsen, dans le Parc National d’Akan.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*