Hokkaido partie 2 : Daisetsuzan National Park

asahidake hokkaido japon

La première étape de notre road trip est la ville d’Asahidake Onsen, dans le Parc National Daisetsuzan. On s’y rend en voiture depuis Sapporo en environ 4h, sachant que les limitations de vitesse au Japon sont ridiculement lentes (et vu la vitesse des autres voitures, j’ai l’impression que les panneaux ne sont là que pour faire joli).

Sur le trajet, on traverse la ville d’Asahikawa, et surtout Higashikawa. Pourquoi je parle de cette petite ville à priori sans intérêt particulier ? Et bien parce que par hasard on s’est arrêtés sur un parking, on a descendu un pâté de maison et on s’est trouvés face à un restaurant de Udon et une pizzeria. Aucune carte extérieure, juste des portes… on a poussé la porte de la pizzeria et là : un petit restaurant super chaleureux, un staff très accueillant, et des pizzas cuites devant nous dans un four à bois. Je ne sais pas si je perds la notion de certains goûts depuis que je suis ici, mais cette pizza m’a paru être une des meilleures que j’aie mangé… qui l’eut cru, surtout à cet endroit ! Bref, si vous passez par-là, arrêtez-vous à cette adresse : Pizza Napoletana – ピッツァ亭

Après cet écart culinaire, nous arrivons en milieu d’après-midi à Asahidake. Nous avions réservé une chambre privée au Daisetzusan Shirakabaso Youth Hostel. Je ne sais pas comment sont les dortoirs, mais la chambre privée n’a rien de l’auberge de jeunesse ! (ce qui rassure, vu le prix élevé) Une grande pièce, deux lits, des WC, des yukatas, des serviettes, une télé… Et pour se laver, onsen intérieur et extérieur. L’extérieur était d’ailleurs très agréable, pas du tout trop chaud ^^ Comme toujours, le staff est très sympathique, et ils parlent en plus très bien anglais.

L’attraction principale ici c’est le Asahidake Ropeway, qui offre normalement une très chouette vue sur les environs. Il y a aussi une balade d’environ 1h autour de la station supérieure qui permet de voir plusieurs lacs et aussi des fumées volcaniques qui s’échappent de la terre.

Enfin tout ça, c’est ce que montrent les cartes postales. Nous, concrètement, on a vu du brouillard. La station du ropeway était en plein dans un énorme nuage, et on voyait seulement à quelques mètres devant soi. Du coup, c’est certainement très joli, mais euh… on ne peut pas le confirmer à 100% !

Voilà quand même quelques photos pleines de brouillard. On va finir par croire que les montagnes japonaises ne veulent pas de nous ! (si vous vous souvenez de nos aventures humides à Norikura Kogen)

Je ne sais pas si ça se voit beaucoup, mais le lac de la photo en bas à gauche était vraiment d’un bleu superbe. Il se trouvait près des fumées volcaniques… qu’on a un petit peu aperçues à travers la brume, mais surtout entendues et senties ! Et bon, on n’a certes pas vu la montagne, mais on a pu voir cet adorable petit écureuil^^

Malgré le mauvais temps, il faut reconnaître que pour l’instant on ne mange que des bonnes choses ! L’hôtel sert un très bon dîner bien copieux, avec de la salade de pommes de terre, des boulettes de poulet aux brocolis, de la quiche, des petits légumes non identifiés (mais bons), du riz, de la soupe miso, un poisson en papillote et du melon ! (ceux qui sont au Japon et connaissent le prix du melon comprendront pourquoi ça me fait plaisir d’en manger :p) J’ai plus de mal avec le petit déjeuner à la japonaise par contre, mais j’ai toujours du mal à manger salé le matin. On va dire qu’au réveil, je préfère voir un gros toast au Nutella plutôt qu’un poisson avec du riz.

L’hôtel possède aussi un observatoire tout en haut, et on y a fait un tour le lundi matin avant de partir. On ne voit toujours pas grand-chose vers le sommet de la montagne, mais bon, la vue est quand même pas mal :

Nous avons ensuite quitté l’hôtel, après avoir récupéré les onigiris commandés la veille pour notre pique-nique… Une bonne journée de route nous attend pour rejoindre la péninsule de Shiretoko. (Oui d’après le GPS on met 8h pour faire environ 300km… limitations de vitesse bizarres je vous dis !)

La suite de nos aventures c’est donc pour mardi à Shiretoko, et je vous raconterai ça dès que possible !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*