Obon Week partie 3: Norikura Kogen & Matsumoto

matsumoto castle château japon

Notre seconde nuit à la montagne a été plus mitigée. Mathieu a plutôt pas mal dormi, pas de séismes, et les gens ont attendu 6h pour se lever (c’est ça la grasse mat au Japon ?). Mon sommeil extra léger par contre n’a pas trop apprécié la pluie incessante ainsi que le doux son des puissants ronflements venant de la chambre voisine. A vrai dire, j’avais hâte de prendre le train pour m’y assoupir un peu !

Le petit déjeuner fut encore un régal ! Les petits pains du jour étaient aux lardons/oignons/fromage, au sésame noir, et les derniers étaient fourrés au mochi (pas trop mon truc, mais Mathieu a pris le mien avec plaisir^^). Le check-out n’étant qu’à 10h, et notre bus 20mn plus tard, nous avons refait un tour au onsen avant de dire au revoir à nos sympathiques hôtes !

Comme le temps s’était amélioré (ironiquement), j’ai pu prendre quelques photos depuis le bus qui nous ramenait dans la vallée.

Après 30mn de train pour me reposer, nous voilà de nouveau à Matsumoto pour l’heure du repas. Sauf que cette fois nous y resterons 2 nuits, en logeant au Ryokan Seifu-So. J’ai trouvé ce ryokan par hasard en cherchant désespérément un endroit avec des chambres disponibles et vu les excellents avis sur Tripadvisor je me suis laissée convaincre. Grand bien nous en fit, c’est probablement un des meilleurs endroits où nous ayons logé au Japon !!

Un coup de fil à la réception et quelqu’un vient nous chercher en voiture à la gare dans les 15 minutes qui suivent. La jeune fille qui nous conduit parle un anglais excellent et nous montre au passage quelques coins de la ville à aller voir. Le ryokan est un peu loin du centre, mais dans un quartier très joli, au bord de la rivière Metoba qui traverse la ville. A l’accueil, on nous donne également des plans du quartier ainsi que du centre-ville avec tout plein de conseils de restaurants. Ils vendent des tickets à tarif réduit pour visiter le château, ont des bains partagés que l’on peut également réserver quand il n’y a pas trop de monde, et on peut également emprunter des vélos gratuitement. Le ryokan possède deux bâtiments, nous logerons dans l’annexe, dans une très jolie chambre japonaise (avec des futons confortables en plus !) avec WC. Des douches communes (mais fermables à clé) se trouvent également dans l’annexe.

Après nous être un peu reposés dans notre chambre, nous sommes allés acheter des tickets pour le château à la réception, et avons emprunté deux vélos pour nous y rendre. On met environ 15mn à y aller, mais les freins des vélos étaient un peu défoncés donc on y a été doucement via les petites rues !

Nous voilà donc au château de Matsumoto. De l’extérieur, il est vraiment très joli ! En plus le ciel était plutôt éclairci, donc c’était chouette. Par contre, le tourisme en Obon Week… Il y avait 1h d’attente pour entre dans le château. Heureusement, nous étions à l’ombre ! Une fois dedans, le premier étage avance vite mais ensuite on retrouve une immense file d’attente type Disneyland. On avancera comme ça jusqu’au 6e étage et également pour redescendre un peu… car c’est la descente entre le 5e et le 4e étage qui faisait embouteillage avec son escalier de la mort ! En effet, les escaliers du château sont bien raides avec des marches de 40cm de haut environ. Et cet escalier en particulier avait une inclinaison de 60°, et les gens devaient se croiser pour monter et descendre…

On peut plaisanter en disant qu’on a fait 1h de queue (enfin 2h en tout, 1h dehors et 1h dedans) et que l’attraction finale était descendre un escalier… Mais honnêtement la visite de ce château vaut le coup. Nous avions été déçus par celui d’Osaka, dont l’intérieur avait été entièrement refait en musée moderne, mais celui-ci est resté authentique, tout en bois à l’intérieur, c’est vraiment sympa. Voici quelques photos du château, dehors, dedans, ainsi que la vue qu’on avait des montagnes qui entourent la ville.

En sortant du château à 18h30, après quelques dernières photos la nuit tombe rapidement. On décide de retourner au ryokan tant qu’on voit encore la route (c’est assez mal éclairé le long de la rivière) et de dîner dans un des restaurants recommandés des environs. On choisira un restaurant japonais à la carte alléchante, et ne serons pas déçus par la recommandation ! Un excellent chirashi de saumon/thon et divers assaisonnements pour moi, ainsi qu’un plateau de sobas et tempuras pour Mathieu. Retour ensuite à notre chambre, pour peut-être enfin dormir ? Cela sera pour le prochain épisode !

3 Commentaires

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*