Obon Week partie 2: Norikura Kogen

norikura kogen japon

Notre première nuit à la pension Karin ne fut pas de tout repos… Plusieurs petits séismes se sont enchaînés dans la nuit, de faible magnitude mais l’épicentre étant peu profond ça secouait suffisamment pour nous réveiller. Ensuite on a pu constater que les enfants japonais n’ont pas un sommeil humain vu qu’il y en a qui ont couru dans l’escalier à 5h17 (oui, j’ai retenu l’heure exacte). En ajoutant la pluie battante qui s’est mise à tomber dès 6h du matin, on ne peut pas dire qu’on se soit vraiment reposés.

D’ailleurs je ne sais pas comment il manque des enfants au Japon, parce qu’il y en a partout et ils courent dans tous les sens. Cela dit c’est assez rigolo de les voir bloquer sur nos têtes d’étrangers.

Bref, l’excellent petit déjeuner auquel nous avons eu droit nous a probablement plus aidé à reprendre des forces que nos quelques heures de sommeil ! Une partie salée pour commencer, avec omelette, saucisse, salade, soupe ; puis des toasts avec de la margarine, et ensuite des petits pains. De merveilleux petits pains faits maison, tout chauds… ce matin-là ils étaient au fromage, à la cannelle, et les derniers étaient des melon pan (sorte de pain brioché sucré qu’on trouve beaucoup au Japon). Un vrai régal.

Par contre, il ne semble pas vouloir s’arrêter de pleuvoir. Quelques périodes d’accalmie s’enchaînent au milieu des périodes de pluie battante. Mais bon, c’est notre seul jour sur place donc on ne va pas rester enfermés ! Pour la première fois de l’été, j’ai remis un pantalon et des chaussures fermées^^ (et pour la première fois de ma vie j’ai des vraies chaussures de marche parce que je veux m’entraîner pour tenter le Mont Fuji l’an prochain, oui, MOI, j’ai volontairement décidé de marcher !!!)

On perdra environ 1h à chercher où se trouve le début du chemin qui nous intéressait car le plan n’était vraiment pas clair… et une fois trouvé, on constate qu’il s’agit d’un chemin en pleine forêt avec un super panneau en kanji avec une image d’ours. Si vous vous rappelez du post précédent, vous savez donc que nous n’avions pas pu obtenir une réponse claire sur cette histoire d’ours, genre où ne pas aller, blablabla. Du coup, entre le panneau plein de kanjis qu’on ne comprend pas et le temps qui rend le chemin super sombre… On a préféré une autre balade sur un chemin qui faisait un peu moins paumé.

La balade fut néanmoins très sympathique, le temps alternait toujours donc on pouvait parfois fermer nos parapluies ! Les montagnes étaient grignotées par les nuages, ce qui donnait une atmosphère assez sympathique. Malheureusement sur les photos ça rend tout de suite moins bien, mais en voici quelques-unes tout de même.

Après environ 2h de balade, nous retournons au village pour déjeuner à l’office du tourisme. Vu le temps, on décide de prendre le bus qui se rend au sommet et de s’arrêter à ce qui est appelé « Snowy Valley ». Quitte à avoir froid, ça peut être rigolo de voir de la neige en août ! Enfin euh… on croyait. 50mn de bus plus tard, on débarque dans une nappe de brouillard très épaisse et sous un vent glacial. Ce vent nous permettra tout de même d’apercevoir une plaque de neige de l’autre côté de la route (sur laquelle quelqu’un arrivait à faire du snowboard cela dit…) mais suffira à nous convaincre de repartir avec le premier bus qui passe, soit 20mn plus tard.

Nous revoilà au village, d’où nous rejoindrons la pension afin de prendre un bain chaud bien mérité ! Du coup comme on pouvait les réserver, j’ai pris quelques photos pour montrer un peu comment ça fonctionne. La première photo c’est le coin douche, pour bien se laver avant le bain. Sur la seconde photo, le bain le moins chaud (c’est-à-dire que j’y entre à peu près jusqu’aux cuisses). Et la troisième photo montre le bain aux minéraux (et vu l’odeur, au soufre), supposé avoir des vertus particulières, mais tellement chaud que je n’y entre pas plus que les pieds, et encore ils ne tiennent pas 30 secondes. Enfin cela dit, après une journée aussi froide et humide, ça fait vraiment du bien ! (ha bah, on avait dit qu’on cherchait le frais… on l’a bien trouvé !!)

Après un peu de repos, nous avons encore eu droit à un délicieux dîner aussi copieux que celui de la veille, et sommes partis essayer de passer une meilleure nuit que la précédente (haha). Pour la suite, ce sera au prochain post !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*