Obon Week partie 1: Départ pour Norikura Kogen

norikura kogen japon

Obon au Japon est un festival Bouddhiste qui honore les esprits des ancêtres. Cela se déroule sur plusieurs jours, et comme la Golden Week, c’est l’occasion pour beaucoup de japonais de partir une petite semaine en vacances.

L’entreprise de Mathieu fermant pendant cette semaine, nous avons décidé de partir également. Trouver l’endroit et réserver ne fut pas si simple car les hôtels et les trains sont pris d’assaut des mois à l’avance… Mais au final nous avons réussi à réserver 2 nuits dans une pension à Norikura Kogen (le Mont Norikura est une des 100 montagnes les plus célèbres du Japon… oui, il y a beaucoup de montagnes ici !), puis 2 nuits dans un petit Ryokan/Guesthouse à Matsumoto. Le tout se trouvant dans la préfecture de Nagano, ce quoi doit vous permettre de situer un peu plus^^.

Le dimanche 12 août, nous sommes donc partis vers 7h30 de Kawagoe via train local pour rejoindre la gare de Hachioji. De là nous avons pris un Limited Express, sorte de Shinkansen-lite, même genre que nos TGV (mais comme toujours en super propre et confortable). N’ayant pas réservé nos places 6 mois en avance, nous n’avions pas pu trouver 2 sièges à côté… Je me suis retrouvée dans un carré avec enfant, mais de l’autre côté du couloir un monsieur était séparé de sa femme (un couple d’une 60aine d’années environ). Je lui ai donc proposé de changer de place avec sa femme, ce qui avait pour avantage de leur faire plaisir et de me permettre de voyager plus tranquillement, sans m’éloigner de Mathieu.

Quand la famille fut partie, la dame avec qui j’avais changé est venue me chercher. Visiblement je lui avait fait super plaisir, car elle a commencé à discuter avec moi et m’a offert un petit porte clé pour me remercier. Son mari et Mathieu nous ont rejoints, et nous avons discuté tout le reste du trajet. En japonais, bien sûr, mais nous leur avons également appris quelques mots de français (bonjour, bonsoir, merci, ami…) Vraiment très sympa ! C’est une des choses que j’aime beaucoup au Japon, cette possibilité de tomber sur des gens qui malgré la barrière de la langue vont vouloir discuter, apprendre… Il s’agit d’ailleurs plus souvent de personnes un peu âgées, alors qu’on pourrait s’attendre à ce que les jeunes aillent plus facilement vers les étrangers. Bref, changez de place dans le train, vous vous ferez des amis ! 🙂

Après ce chouette moment, nous sommes arrivés à Matsumoto où nous avons déjeuné. De là, nous avons pris un petit train puis un bus pour nous rendre à Norikura Kogen. Quelques minutes à pied après l’arrêt de bus et nous arrivons à la Pension Karin, recommandée par les Lovers in Japan qui y avaient séjourné en hiver. Un accueil sympathique par le couple qui tient la pension, la femme parle d’ailleurs un anglais tout à fait correct et nous explique le fonctionnement des bains.

En effet au Japon, c’est assez commun pour les auberges, pensions, ryokan, d’avoir les bains en commun (soit douche + onsen). Souvent, il y en a un pour femme et un pour homme, mais ici par exemple on réserve un créneau horaire pour y aller en famille. Et c’est plus sympa d’aller se baigner en couple que quand je me retrouve toute seule au milieu de plein de japonaises qui sont étonnées de voir une étrangère. Bref. Donc pour le coup, c’est très sympa ! Les WC communs c’est par contre quelque chose que j’aime moins, même si ça arrive souvent aussi. Disons que le prix des hôtels au Japon est assez exorbitant par rapport à ce que j’ai l’habitude de réserver en France, donc j’ai tendance à avoir des attentes qui me semblent logiques occidentalement parlant^^.

Sinon notre chambre est plutôt jolie, avec une partie « western » (des lits normaux quoi), et une partie japonaise avec tatamis, une petite table et des coussins. Nos téléphones portables ne captaient absolument rien par contre, ce qui devrait être une bonne chose pour se couper un peu du monde, mais vu les nuits que j’ai passées j’aurais pu apprécier de surfer un peu sur internet… Bref, j’en parlerai dans les autres posts.

On part se balader une petite heure avant la tombée de la nuit, le temps de monter jusqu’au « village » et de prendre quelques infos à l’office du tourisme. Oubliez les stations de montagne françaises en été, ce que j’appelle « village » est en fait un grand parking, un office du tourisme, et un petit self pour déjeuner. A l’office du tourisme d’ailleurs, on pose quelques questions par rapport à la randonnée qu’on veut faire le lendemain. On nous parle d’ours, et du fait qu’il faut éviter d’entrer dans la forêt… donc Mathieu demande si en restant sur les chemins ça va. Le problème du Japon, c’est que personne ne donne de réponse claire, donc la réponse obtenue a été quelque chose comme « haaaaa je sais paaas, je peux pas vraiment dire… » Bon, on s’est dit qu’on verrait bien le lendemain.

Voici quelques photos prises entre le village et la pension, profitez du ciel presque bleu, il ne reviendra pas avant Matsumoto.

Retour à l’hôtel pour prendre un bon bain (trop) chaud, et place au dîner. Les repas à la Pension Karin sont assez fabuleux. En entrée des petits légumes, et une salade avec une soupe. Puis un poisson très tendre avec une sauce délicieuse. Ensuite une viande également tendre et très bonne. Le dessert était très léger, accompagné de thé. Thé qui n’était pas mauvais d’ailleurs. (je n’aime pas le thé ou le café de base, à vrai dire je ne bois quasiment que de l’eau) Le chien de la famille est également venu dire bonjour en fin de repas, un très beau Shiba Inu un peu comme celui en photo ici : http://en.wikipedia.org/wiki/File:Shiba_Inu_600.jpg . C’est fou comme ces chiens sont doux, on dirait une peluche !

Voilà pour notre première journée de vacances, la suite dans un autre post !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*