Sumidagawa Hanabi Taikai

asaka hanabi feu d'artifice japon

En avril, je vous ai parlé du Hanami, qui consistait à regarder les fleurs de cerisiers fraîchement écloses. L’été au Japon, c’est la saison des Hanabi, littéralement « fleurs de feu », soit des feux d’artifice !

Le feu d’artifice dont je vais parler ici est celui qui se déroule le long de la rivière Sumida, près du quartier d’Asakusa  à Tokyo. Ce festival est très célèbre et attire près d’un million de personnes chaque année. Cette année c’était le samedi 28 juillet, c’est-à-dire le même jour que notre sortie à la rivière du précédent post.

Nous avons du quitter la rivière vers 15h30 pour nous rendre à Asakusa, mais j’avais quand même envie de voir ce qui est décrit comme un des événements majeurs de l’été à Tokyo. Plus on s’approche de la capitale, plus le train se remplit de japonais en yukata, ce kimono d’été en coton. Ceux des japonaises sont toujours très jolis, souvent décorés de fleurs de plusieurs couleurs, avec de nombreux accessoires. Par contre je les admire de supporter un vêtement comme ça par la chaleur écrasante de l’été japonais !

On commence à mesurer l’ampleur de l’événement en voulant prendre le métro à Ueno… on va se ranger bien sagement dans la file d’attente (50m plus loin…), où des agents ne laissent passer les gens que par vague pour éviter tout engorgement du quai de métro. La sortie à Asakusa a été tout aussi folklorique ! Les rues ont été bloquées et des centaines de gens sont assis au milieu des rues sur des centaines de mètres. On nous a dit que certains japonais arrivent dès les premières heures du matin, voire parfois la veille, afin de réserver un bon emplacement pour assister aux feux d’artifice !

N’étant pas particulièrement fans de gros bains de foule, on décide de s’éloigner un peu du cœur de l’action et de se diriger vers le Sky Tree. De plus, comme nous avons environ 1h30 pour rentrer à Kawagoe et que les transports sont une folie après ce genre d’événement, cela nous permettait d’éviter la station Asakusa au retour.

Il s’avère que nous n’étions pas les seuls à avoir cette idée^^ mais la foule était quand même moins dense au Sky Tree que près de la rivière. Nous avons commencé par assister au spectacle depuis une terrasse du centre commercial, mais nous ne voyions que le plus petit des deux feux d’artifice. Nous nous sommes ensuite déplacés pour assister au plus gros entre deux immeubles. Comme mes photos ne rendent absolument rien (celle en haut de l’article a en fait été prise plus tard, à un autre hanabi, plus petit, où nous avions meilleure vue), je me suis amusée à faire un petit montage des morceaux que j’ai filmés avec mon appareil… (je tenais notamment à mettre de la musique car on s’est retrouvés par hasard à côté de français, donc les commentaires ne faisaient pas très « local ») Le voilà ci-dessous, pour ce que ça vaut^^

C’était certes très joli, même si je n’ai pas toujours pu filmer les meilleurs moments car il y avait beaucoup de blancs où j’arrêtais la capture… et c’est souvent là que ça repartait de plus belle. Nous sommes partis environ 15mn avant la fin et n’avons pas eu trop de monde dans les transports donc tout va bien. Par contre je ne pense pas qu’on y retournera l’an prochain, il y a vraiment trop de monde et avec tous les bâtiments c’est dur de trouver de bons endroits pour y assister (à moins d’y aller le matin comme les japonais je suppose…). Comme de nombreuses villes ont leurs propres feux d’artifice, il est facile de trouver des festivals plus petits et plus agréables. Mais c’était intéressant de voir ce que c’était !

A part ça, nous partons nous rafraîchir dans les montagnes du 12 au 16 août, je vous raconterai tout ça après notre retour !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*