Recherche d’appartement – Partie 1/3

kawagoe saitama japon

Chercher un appart au Japon nous a occupé une bonne partie de la journée du samedi 14 avril. Comme ça va être une longue histoire, je vais faire durer le suspense en la divisant en trois posts !

Samedi matin on part donc en direction de Kawagoe (environ 1h en train depuis Kumagaya), où Laurent, un collègue de Mathieu, nous retrouve à la gare. Malgré la pluie (qui ne s’arrêtera pas de la journée) on est très vite séduits par la ville qui n’a vraiment rien à voir avec Kumagaya. Rien que vers la gare c’est très vivant, beaucoup de commerces, de restaurants… Bref, on espère que vivre là sera possible !

On est donc dirigés vers l’agence via laquelle deux collègues de Mathieu ont trouvé leurs apparts. Il faut en fait prendre un petit ascenceur depuis un coin de la rue commerçante pour y accéder, donc heureusement qu’on était accompagnés ! A l’étage c’est assez rigolo, l’agence est toute petite mais il y avait au moins une dizaine d’employés. Après un chaleureux accueil à la Japonaise, on prend place. On nous sert une tasse de thé chaud, et c’est parti ! Il est à peine plus de 10h.

Pendant deux heures, l’employée de l’agence nous a sorti des tonnes de papiers décrivant des appartements à louer. Nous avions une lettre de l’entreprise de Mathieu qui expliquait en japonais les critères de loyer et de distance à la gare (pas plus de 10mn), mais il a fallu les rappeler deux trois fois. Sur les conseils de Laurent, on en demandait toujours plus, car à priori ils ne montrent pas tout leur stock tout de suite, surtout aux étrangers. Ils appellent aussi certains propriétaires pour savoir s’ils sont d’accord de louer à des français, car il y en a qui refusent les étrangers.

Quand l’employée a commencé à sortir une boite pleine de papiers en vrac et en noir et blanc, c’était signe qu’il n’y avait plus guère d’annonces à montrer. Donc au bout de deux heures, on avait notre sélection : 5 appartements nous plaisaient beaucoup, et 5 autres formaient un deuxième lot au cas où on ne trouve rien dans le premier, et tout le reste n’allait pas (trop loin, trop cher, trop vieille construction…)

En tant que bonne française, je m’attendais au mieux à ce qu’elle nous donne rendez-vous à 14h pour visiter, comme il était midi. Mais non, on est directement partis en direction du premier appartement, qui était tout proche de l’agence…

Petite explication sur les visites, tous les appartements que nous avions sélectionnés se présentaient de cette façon :

  • 1 pièce avec coin cuisine, en parquet ou lino
  • 2 pièces supplémentaires, soit les deux en parquet, soit l’une des deux était de type japonais (sol en tatamis du coup)
  • Au moins un grand placard, parfois penderie
  • 1 emplacement machine à laver, et un lavabo avec miroir
  • 1 salle de bains avec petite baignoire japonaise
  • 1 WC, parfois électronique
  • 1 petite terrasse (pratique pour le linge)

On notera également que plusieurs portes d’entrée n’étaient pas fermées à clé et que donc n’importe qui pouvait entrer dans les appartements… Ce pays est vraiment déstressant !

Donc dans un prochain post, je parlerai un peu plus en détail des 5 appartements visités…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*