Smartphone au Japon

smartphone japon abonnement aquos

Avant de commencer, je voudrais préciser quelque chose : Il n’est pas nécessaire d’avoir un compte en banque japonais pour prendre un téléphone non prepaid. En tout cas c’est vrai chez Softbank au Yodobashi où nous sommes allés. Car j’avais lu à plusieurs reprises que c’était impératif pour prendre un contrat, mais en fait une simple carte de crédit suffit, comme le montrera le post ci-dessous. Par contre on m’a demandé mon attestation de Gaijin Card.

Ce message est bien sur plutôt fait pour ceux qui seraient intéressés par un smartphone au Japon. Déjà, oubliez les tarifs de France, tout sera plus cher !

Nous sommes donc retournés au Softbank du Yodobashi Akihabara, où j’ai souscris mon contrat pour le Aquos Phone 104SH, superbe androphone tout récent (qui dit Japon dit nouvelles technologies à fond !). En plus petit détail spécial Japon, il y a un emplacement pour y mettre plein de porte clés^^

J’ai eu la chance de me faire tout expliquer par une vendeuse qui parlait un très bon anglais, et vu toutes les options qui s’ajoutent au contrat, c’était très utile !

Si votre visa est valable pour moins de deux ans, il vous faudra payer le smartphone d’un coup, et vous aurez une réduction chaque mois sur votre forfait (environ 20€ de réduc dans mon cas). Sinon, je crois que le téléphone se paie sur les deux ans de contrat en ajoutant une certaine somme au forfait. Et donc, pas besoin de compte en banque Japonais, une carte Visa ou Mastercard peut être liée au contrat et le prélèvement sera automatique.

Concernant le forfait, de base vous êtes mis sur le Double White Plan, mais vous pouvez passer au White Plan simple dès le lendemain de l’achat (et de ce que j’ai compris ce sera valable pour le mois suivant). Ensuite il faut ajouter l’option internet illimité (la partie qui coûte cher !), plus des frais de dossier pour le premier mois. Ils vous inscrivent aussi d’office à deux packs d’assurances et d’options, qui sont également annulables dès le lendemain.

Au final, comme j’ai payé le téléphone d’un coup, le forfait mensuel me reviendra à environ 50€ (après réduction de 20€) dès que je serai passée au White Plan simple (qui rend juste les communications vers mobiles non-Softbank, et en dehors des plages 1h-21h plus chères, mais de toutes façons je n’appelais déjà presque jamais en France) et que j’aurai annulé les assurances et options. Ce qui vous montre déjà qu’en France, on a de la chance avec les forfaits !

Mais bon, outre le côté gadget, le smartphone a quand même beaucoup d’avantages au Japon… Comme par exemple les services de traduction, qui peuvent être très pratique en cas de problèmes de compréhension avec son interlocuteur… Ou encore Google Maps et le GPS, car les adresses au Japon sont assez difficile à comprendre !

Par contre je ne le recommande pas forcément pour les personnes qui ne viennent qu’en PVT, car le téléphone est cher, le contrat est souscris pour 2 ans, et pour le rompre c’est environ 100€ (ce qui est pour le coup un peu mieux qu’en France avec les abonnements…). Comme nous restons 18 mois, j’aurai le temps d’amortir presque totalement le téléphone avec les réductions mensuelles, mais en PVT on est un peu dépendant du travail qu’on trouve sur place, donc si on finit par rester moins d’un an c’est pas du tout avantageux.

Sinon nous nous sommes lancés dans les recherches d’appartement, c’est assez folklorique et ça fera l’objet d’un prochain post, dès que nous aurons la validation de l’entreprise de Mathieu !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*