Début des formalités administratives

asakusa tokyo japon

On commence par une petite image de ma balade sous les cerisiers à Kumagaya cet après midi. Ca ne se voit pas sur les photos, mais les pétales commencent à tomber, ce qui donne quelque chose d’assez magnifique au moindre coup de vent 🙂

A part ça, le but de ce post est de vous raconter un peu les différentes formalités administratives que nous devons faire maintenant que nous sommes arrivés au Japon…

Lundi, Mathieu avait la journée libre pour commencer les formalités. On a commencé le matin par se rendre à la mairie de Kumagaya pour faire notre Alien Registration Card, qu’on appellera familièrement « Gaijin Card ». Cette carte nous servira de pièce d’identité pendant notre séjour, il faudra notifier tout changement de statut de visa, d’adresse… Donc vous l’avez deviné, on retournera plusieurs fois la faire changer^^

Nous sommes arrivés environ 30mn après l’ouverture à la mairie, et il n’y avait presque personne, on est donc passés presque tout de suite. Un employé nous emmène à l’arrière pour nous expliquer comment remplir le formulaire, heureusement que Mathieu parle japonais car sinon certains points seraient restés assez obscurs (en fait on arrivait pas à comprendre s’il fallait qu’on se déclare du même « household » alors qu’on est pas encore mariés, bref). En une heure c’est réglé pour tous les deux, on attend juste une vingtaine de minutes de plus pour obtenir des attestations nécessaires pour créer un compte, avoir un téléphone portable… Et il faudra revenir à partir du 27 avril pour récupérer la carte. En tout cas, 1h30 pour faire sa carte de séjour, ça n’a rien à voir avec la France !!

Petit échec à Omiya, entre Kumagaya et Tokyo, où se trouve une agence de la banque qui a été conseillée à Mathieu : il faut impérativement un téléphone personnel, celui de l’entreprise ne va pas…

On se rend donc au Yodobashi à Akihabara pour acheter un téléphone Softbank prepaid pour Mathieu, histoire de pouvoir ouvrir le compte en banque sur le chemin du retour. Pour le prepaid, il fallait juste l’attestation qu’on a eu le matin, le passeport, une adresse, un numéro de fixe (dans ce cas l’entreprise passait sans problème), et l’argent en liquide. L’accueil fut très sympathique, avec une vendeuse qui parlait un peu anglais. Un prepaid reviendra environ à 60€, pour le téléphone et 30€ de crédit inclus pour 2 mois. Personnellement, en tant que grosse gadgetophile, au vu du choix de smartphones disponibles, je pense que je me ferai plaisir^^ Mais ce sera pour plus tard, là il n’y avait pas le temps, et en plus je n’ai pas tout compris s’il fallait un compte en banque ou bien si je pouvais souscrire simplement avec une Visa/Mastercard… On verra bien, la vendeuse nous a laissé sa carte pour nous aider la prochaine fois !

Retour à la banque, avec également un accueil super, quelqu’un qui nous ouvre la porte, nous fait patienter dans des chouettes fauteuils… Je sais pas si c’est ma banque en France qui est particulièrement pourrie de l’accueil, mais c’était vraiment classe ! (Non parce qu’avant de partir j’ai voulu modifier un numéro de téléphone sur un service proposé par ma banque, et une des personnes m’avait répondu ne pas être au courant…)

Bref, donc nous avons ouvert un compte pour Mathieu seulement, on verra si ça suffira. En gros, comme il reçoit son salaire sur son compte en France, et que ça coute moins de frais de retirer avec la carte qu’on a plutôt que de faire des virements internationaux, le compte japonais ne servira pas à grand-chose. Donc on va voir si c’est possible que quand j’en aie besoin j’utilise le sien, car, franchement, c’est juste pas possible d’écrire mon nom en entier partout en alphabet romain ET en katakana, déjà les Japonais ne comprennent plus comment je m’appelle, et ça déborde de partout. Donc moins j’écrirais mon nom, mieux ça sera ^^

Ce fut une journée bien remplie, mais au final nous étions de retour à Kumagaya vers les 18h, le temps de repasser par les stands du Hanami !

Quelques mots également sur la procédure de changement de statut de visa pour Mathieu (de vacances-travail à travail) qu’il a commencé ce matin (jeudi). Nous sommes restés moins d’une heure au bureau de l’immigration de Saitama, la procédure est enclenchée et il doit y retourner d’ici un mois pour la réponse (mais je ne vois pas quel serait le problème !). Et entre l’immigration et la gare, plein de policiers distribuaient des pubs et des cadeaux… Le premier coup on a cru qu’ils voulaient nous contrôler quand ils sont venus, mais quand ils nous ont tendu un stylo Mickey on a compris que non. Donc on a récupéré deux stylos, une petite serviette, des bandes réfléchissantes pour les chaussures… Sympa la police japonaise !

Mathieu étant retourné travailler pour l’après-midi, j’ai fait un petit tour dans le centre commercial de Kumagaya (même si j’ai toujours très peur qu’une vendeuse vienne essayer de m’aider quand je parcours les rayons, car je ne saurai absolument pas ce qu’elle m’aura dit :p). Puis j’ai été me promener une petite heure sous les cerisiers, ce qui nous renvoie à l’image de début de post… ^^

1 Commentaire

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*