Hanami à Tokyo et Kumagaya

ueno sakura hanami tokyo japon

Nous avons la chance d’être arrivés au Japon en plein dans la période de floraison des cerisiers ! Cela nous a permis d’assister au Hanami ce week-end à Tokyo et à Kumagaya. Hanami signifie littéralement « regarder les fleurs », et les japonais investissent donc les parcs pour pique-niquer sous les cerisiers en fleurs.

Pour samedi, nous avions décidé de faire un petit tour sur Tokyo, en commençant par un bon bol de ramen au Toride, près de Shibuya, restaurant qui nous avait laissé un délicieux souvenir ! Nous avons ensuite tranquillement marché vers le Yoyogi-koen pour le Hanami. Il faut savoir que quand nous sommes venus au Japon en Octobre dernier, notre n’avons été sur Tokyo quasiment qu’en semaine. Mon seul souvenir du Yoyogi-koen était donc un grand parc tranquille avec presque personne… Hahaha.

Je ne crois pas avoir déjà vu autant de monde dans un parc, même quand j’avais été patauger dans la boue de Rock en Seine. Les bâches sur lesquelles s’installent les japonais pour pique-niquer et passer la journée grignotaient quasiment chaque centimètre carré de sol disponible ! Il y avait également énormément de monde dans les allées, et je ne parle pas des files d’attente aux WC ! (cela dit, quand on sait qu’il y en a partout au Japon, je me demande s’il y en a qui pensent à sortir du parc pour aller par exemple dans une station de métro pas loin, je pense que ça prendrait moins longtemps)

Cela dit, il y a du monde mais l’ambiance est sympathique et détendue. Les gens sont là en groupe, il y a aussi de stands de nourriture… Il y avait même des bâches vides, peut-être des gens venus réserver un emplacement pour plus tard, et personne ne venait empiéter dessus. (J’ai aussi vu quelqu’un utiliser un iPad pour maintenir la bâche au sol…) Mais bon, le seul moyen de se poser étant d’aller aux endroits sans cerisiers, nous ne sommes pas restés. Nous avons tant bien que mal réussi à sortir (en allant contre la marée humaine qui rentrait), et nous avons rejoint Harajuku pour manger une petite crêpe.

Conformément à ma wish-list d’avant le départ, nous avons enchaîné un peu plus tard sur un karaoké vers Ueno, où nous avons d’ailleurs du patienter 30mn pour une salle… Quand on voit qu’il y a 4 autres karaokés en face de celui-là et le nombre de salles par étage, c’est assez impressionnant ! Le plus drôle cela dit c’est quand ils ont du appeler notre nom (donc dans ce genre de cas on donne bien sur celui de Mathieu), j’ai vu une des employées prendre une fiche, rigoler et la tendre à un de ses collègues en faisant « non » de la tête, j’ai compris direct que c’était pour nous^^.

En sortant, nous sommes passés rapidement au Ueno-koen pour voir les cerisiers, mais c’était du même genre qu’à Yoyogi, donc nous ne nous sommes pas enfoncés dans le parc et avons repris le train pour Kumagaya où nous sommes arrivés à la tombée de la nuit.

Le dimanche, nous sommes restés à Kumagaya, où le collègue de Mathieu venu nous chercher jeudi soir nous avait dit qu’il y aurait des festivités pour le Hanami. En effet, à moins de 5mn de chez nous se trouve une digue pour protéger des inondations de la rivière derrière, et elle est bordée de cerisiers, c’est vraiment joli. En sortant de chez nous, nous avons pu assister à quelques danses traditionnelles avant de rejoindre les différents stands de jeu et de nourriture.

Il y avait du monde, mais rien à voir avec la veille sur Tokyo. C’était donc bien plus agréable, et nous avons acheté de quoi pique-niquer dans divers stands. Notre butin : des yakitori, des yakisoba, une mini okonomiyaki et des cheese sticks (sortes de bâtonnets frits fourrés jambon fromage). En avançant un peu le long de la digue, on a pu déguster le tout un peu en dehors de la foule. Certaines personnes avaient carrément apporté un barbecue, ils ont une bonne logistique du pique-nique ici !

On a continué l’après-midi en se promenant le long de la digue et donc des cerisiers, avant de rebrousser chemin. Après un dessert « banane chocolat » pour moi, nous avons fait un tour dans le centre commercial de la gare, où se cachait un supermarché avec pas mal de nourriture, dont des sushis/makis/sashimis qui permettront de changer un peu de la nourriture de combini !

Voilà pour un premier week-end très agréable, sous un temps superbe, où nous avons bien pu profiter des cerisiers en fleurs. Et en plus, on a fini par percer le mystère du chauffage^^. Dans un prochain post, récit des formalités administratives au Japon qu’on a commencé ce lundi, en attendant voici quelques photos (3 de Yoyogi, 3 des danses à Kumagaya, et 3 des cerisiers à Kumagaya) :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*