Tadaima !

yoyogi koen tokyo japon sakura hanami

(et donc qui veut dire en gros « je suis de retour »)

Ca y’est nous sommes arrivés au Japon ! Internet est un peu capricieux donc ma tenue du blog risque d’être un peu chaotique pendant quelques temps. Et je préviens, ce premier vrai récit de voyage va être trèèès long !

Nous avons donc décollé de Roissy mercredi 4 avril à 20h, sur un vol ANA. Nous avions pris JAL pour notre dernier voyage et le service était déjà très très bien, mais c’est vrai que là on a l’impression d’être encore au-dessus !

Déjà concernant les sièges, on a trouvé qu’ils offraient plus d’espace que dans d’autres classes économiques. Notamment, pour s’allonger le siège glisse au lieu de s’incliner, ce qui fait qu’on n’a jamais le siège de devant qui vient se coller sous notre nez ! Ensuite un service très agréable, les hôtesses très polies et souriantes parlaient un anglais parfait, et il y avait également un steward français, très pratique pour comprendre un peu mieux les annonces à moitié audibles faites avec les moteurs à fond.

Le vol a été très tranquille, et n’a duré au final que 11h. Pour le repas nous avons choisi le plateau japonais, qui était très bon (voir photo ci-après). Ensuite les lumières se sont éteintes progressivement et j’ai pu entamer ma grande phase de visionnage de films, tandis que Mathieu a dormi une bonne partie du vol. J’ai quand même du dormir entre 30mn et 1h par périodes de 10-15mn en regardant Shrek, ce qui est toujours ça de pris.

                    Plateau repas ANA

Quelques bonnes turbulences pendant la descente sur Tokyo, peut être dues à des vents résiduels de la tempête de mardi, mais j’étais tellement à l’ouest après ces 11h sans trop dormir que ça m’a plus amusée/réveillée qu’autre chose. C’est pas plus mal, en temps normal j’aurai été morte de trouille^^

L’arrivée à Narita a été un peu speed… Nous avions en gros 1h30 une fois descendus pour attraper notre bus, ce qu’on pensait large, mais beaucoup de vols sont arrivés en même temps que le notre et donc nous avons attendu environ 30mn à l’immigration. Mais bon, ici on est accueilli avec un grand sourire, ce qui est toujours agréable ! Aucun problème pour passer avec notre Visa Vacances Travail, la personne qui m’enregistrait était juste très désolée de ne pas pouvoir inscrire tous mes prénoms sur le petit papier qu’ils agrafent avec le visa, mais je lui ai dit que c’était normal^^ (ceux qui connaissent mon nom de famille comprendront !)

Nous arrivons ensuite aux bagages, normalement notre tapis envoie aussi les bagages d’un autre vol. Au bout de 15mn à ne voir tourner que les bagages de l’autre vol, je commence à trouver ça bizarre, surtout que ça faisait 1h qu’on avait atterri, et qu’il ne nous restait plus beaucoup de temps. Mathieu est allé se renseigner, et en fait comme nous avons perdu trop de temps à l’immigration, nos valises étaient les dernières à tourner donc ils les avaient posées sur le côté. Donc pensez à demander si vous avez un doute !

L’attente à la douane a été de 2 minutes car ils n’ouvraient les valises de personne, donc pas de soucis pour moi qui emportais relativement plus que le mois autorisé de médicaments ! Ils demandent juste le but du séjour, et « working holiday visa » a eu l’air de leur plaire, donc voilà, hop, nous avons pu rejoindre le hall d’arrivée. Et je voulais juste dire que conduire un chariot avec 4 valises au milieu d’un tas de monde, c’était folklorique ! Nous avons finalement pu acheter notre billet de bus pour Kumagaya avec un peu d’avance, et nous sommes allés l’attendre dehors.

Bon pour le bus, on aurait pu arriver 5mn avant son départ en fait^^. En gros, 2mn avant l’heure prévue, des employés viennent mettre des tags sur les bagages pour savoir où les descendre, et quand le bus arrive ils les mettent en soute sans qu’on s’en occupe, donc parfait. Nous étions 4 dans le bus, ça va… Au final, nous n’avons mis « que » 2h45 au lieu des 3h prévues pour rejoindre Kumagaya, mais vu les bouchons je comprends qu’ils notent 3h de base.

A l’arrivée, nous avons retrouvés quelqu’un de l’entreprise de Mathieu qui nous a emmenés en voiture à notre logement temporaire. C’est un studio d’environ 25m² à 10mn à pied de la gare. Au rez-de-chaussée (super vu nos valises), avec une grande pièce, salle de bains, wc, micro cuisine (mais je doute qu’on achète des casseroles et tout pour à peine un mois). Niveau meubles dans la pièce il y a un gros placard (mais pareil, j’attends de voir si on commence rapidement à chercher sur Kawagoe avant de sortir des trucs des valises), une petite télé, une petite table basse et un lit semi-double (on tient à deux mais on ne pourrait pas trop être plus larges sinon ça le ferait pas !) Il y a aussi une machine à laver avec des boutons pas trop compréhensibles^^.

Comme on s’y attendait, l’isolation c’est pas le top, donc on a bien froid, heureusement leurs couettes sont hyper épaisses ! Du coup j’ai quand même été fouiller au fond de ma valise pour sortir le gros pull col roulé. Pourtant en arrivant à Narita on était tranquillement en pull, mais dès que la nuit est tombée, le froid est arrivé.

On est retournés à la gare pour s’acheter à manger au combini et voir le temps que Mathieu mettrait pour aller prendre son bus. Il y a même un autre combini sur le chemin, donc je sens qu’on va bien faire marcher leur économie tant qu’on sera là !

Sinon pour avoir vraiment internet il nous faut à priori un code donc Mathieu va essayer de voir aujourd’hui comment ça se passe. Parce que là, j’ai genre que 3 sites qui marchent et encore pas tout le temps, donc les journées risquent d’être vite longues ! Pour aujourd’hui ça devrait aller avec toutes les séries de la semaine dernière que j’ai gardées exprès, mais après… (et je crois que pour aller à Tokyo c’est près de 10€ l’aller donc je vais pas y aller tous les jours !)

Je vais aussi essayer de ranger un peu histoire de vous mettre quelques photos de l’appart dans un prochain post, en espérant qu’internet me laisse toujours poster^^ A bientôt !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*