Bilan de mon premier voyage au Japon

tenryuji temple arashiyama kyoto japon

Comment faire un bilan de ce voyage ? Je sais que beaucoup de gens m’ont dit en voyant nos photos qu’ils n’imaginaient pas ça, et que ça leur donnait envie d’y aller. A vrai dire, je ne sais plus trop ce que j’imaginais. Je pense que c’est un voyage qu’on aime ou qu’on déteste, avec ses points négatifs et positifs, mais on ne peut pas rester indifférent. En ce qui me concerne, ce voyage m’a beaucoup marquée, et quelque part j’en ressors différente.

On va commencer par les quelques points « négatifs » que j’ai trouvés au cours du voyage, bref ce que j’ai trouvé « moins génial ».

– Ca manque de poubelles. On se retrouvait souvent à se promener avec des papiers de gâteaux, crêpes, etc dans les poches car on ne trouvait pas de poubelle.
– Ca manque aussi de bancs, par endroits. Je me rappelle pas mal de situations où, après avoir crapahuté pendant des heures, on arrivait pas à trouver un endroit pour s’asseoir un peu.
– C’est parfois assez dur de comprendre / se faire comprendre. Cela dit, ça me semble normal que tout ne soit pas traduit, est-ce qu’en France par exemple on traduit tout en anglais ? Mais bon, en tant que touriste perdue ne parlant pas japonais, on se sent parfois un peu perplexe devant un menu sans photos.
– Ne pas pouvoir se moucher. Enfin, ça il faut savoir qu’au Japon, on ne se mouche pas en public (à la place on renifle, il paraît que c’est moins sale, bref, culture différente). Et ben quand on a envie de se moucher, c’est assez agaçant !
– Les gens qui fument dans les restaurants. C’est fou ce que je me suis bien habituée à l’interdiction de fumer en France. En fait ce que je trouve bizarre surtout au Japon, c’est que dans la rue c’est interdit de fumer, sauf à certains endroits indiqués, mais dans les restaurants et bars c’est autorisé.

Voilà pour le moins bien, en toute subjectivité bien sur ! Je vais essayer à présent de faire une petite liste exhaustive de tout ce qui m’a plu…

– La propreté, dès qu’on arrive dans l’aéroport ça se ressent, idem dans les transports, partout, c’est super propre. On voit les équipes de nettoyage passer entre les escalators, gratter le sol dans les couloirs du métro, et nettoyer un Shinkansen en 5 minutes. C’est vraiment agréable (et pourtant, ils ont pas de poubelles !!!)

– La modernité, enfin pas exactement, plutôt le côté « pratique » des choses. Je prend encore l’exemple des transports, les portes aui sont au niveau du quai (pas de marche stupide), les portes automatiques et larges, les écrans d’informations (avec la station suivante, le côté d’ouverture, les futures stations…). Dans les gares, des escalators, beaucoup de panneaux indicateurs. J’ai dit un jour « en fait, j’ai l’impression qu’ils se sont demandé ce qui serait pratique pour les gens, et qu’ils l’ont fait !!! ». Ca résume à peu près bien.

– Les couleurs. Dans les transports, les gares, les rues, les magasins, je trouve que tout est coloré. Surtout à Akihabara, dans les escalators, les murs étaient souvent couverts d’affiches. Les publicités sont joyeuses, il y a plein d’enseignes lumineuses dans les rues… Bref, c’est coloré, c’est joyeux, tout ça.

– Le monde dans les transports. Ca, il y en a. Vraisemblablement bien plus qu’à Paris d’ailleurs. Mais les gens sont tellement plus civilisés !!! J’ai tellement eu l’impression de rêver en voyant les gens faire la queue tranquillement sur le quai immense de la Yamanote à Shibuya, et quand le train arrive, les gens s’écartent sagement en deux files pour laisser les autres descendre, avant de monter sagement un par un. C’est magique, c’est beau… et ça enlève tellement de stress!!

– La nourriture. On aime, on aime pas, parfois au bout de 2 semaines on a envie d’une pizza, mais sinon il faut avouer qu’il y a de la variété ! Des restos partout, avec pour la plupart des vitrines remplies de plats de présentation… Plein de choix, des tarifs pas forcément chers, et toujours un accueil très sympa. Mes préférés : les sushi bar où on sert sur un tapis déroulant des assiettes de sushi délicieux à un prix dérisoire… On trouve également beaucoup de pâtisseries ou autre sucreries plus occidentales (typiquement une Sachertorte…), le tout toujours très bon !

– Les gens. Dans les boutiques, les restaurants, les hôtels, ou croisés au hasard dans la rue ou un train. Partout, des gens vraiment sympathiques. Il y avait le gardien de sécurité au musée de la paix à Hiroshima, qui en nous voyant arriver nous a fait courir en rigolant pour qu’on arrive à passer avant la fermeture. La dame dans le train pour Miyajima, qui a discuté avec nous pendant une heure. L’accueil dans les boutiques et les restaurants, toujours super chaleureux. Les vendeurs qui voulaient m’aider dans les magasins et qui m’enchaînaient en japonais avec un grand sourire alors que je ne comprenais strictement rien. Les 50 remerciements quand on venait payer et qu’on partait. Et puis les hôtels, où on a toujours été très bien accueilli, où les gens aidaient avec plaisir quand on avait des questions. On leur a presque tous laissé des petits cadeaux « français », et on a toujours eu une réponse, un mail, un message sur Facebook, et attention, on a même reçu une carte postale de l’hôtel de Tokyo quelques temps après notre retour en France !!!

A vrai dire, je pourrai disserter des heures sur tout plein de détails que j’ai adoré, les bruits des passages piétons, les musiques des trains (notamment sur la Yamanote), les karaoké, les transports (oui toujours), les toilettes qui balancent de l’eau (et qui peuvent faire des bruits d’eau chez les filles pour pas qu’on nous entendent lol!)… Il y a tellement de choses à découvrir, tellement de choses différentes et nouvelles… Mais surtout, malgré le fait qu’il y ait toujours beaucoup de monde, l’ambiance générale reste très zen, personne ne double, pas de combat pour passer, pas de gros dingue qui bouscule tout le monde. Pour moi qui suis généralement assez nerveuse/stressée à Paris, j’ai expérimenté 2-3 semaines de calme plat. C’est magique. Le retour est rude par contre, comme je l’ai dit dans mon dernier post. Je m’y attendais, mais c’est vraiment quelque chose.

En fait, je ne vois qu’une seule chose à dire en conclusion de ce voyage au Japon… Allez-y !!!

Et voilà ! Ce blog est maintenant terminé, j’espère qu’il pourra servir à d’autres personnes souhaitant tenter l’expérience et visiter ce superbe pays. N’hésitez pas à me contacter via les commentaires si vous avez besoin de renseignements !

Merci de nous avoir lu 🙂
ありがとうございます !

5 Commentaires

  1. Les gens civilisés dans les transports ?? mais vous n’avez pas pris la Yamanote en heure de pointe avec les gens qui poussent et qui se ruent dès qu’une place se libère…

    • Et pourtant à Tokyo nous n’avons quasiment pris que la Yamanote comme notre JR Pass était encore valide. Donc parfois il y avait beaucoup de monde (pas au point de ne pas pouvoir respirer non plus, mais les rames étaient bien remplies). Malgré ça, le comportement des gens m’a beaucoup moins agacé/choqué qu’à Paris… Après je vais avoir l’occasion de tester plus longtemps, car nous partons nous y installer 18 mois très bientôt !

    • Bon, JR a aussi fortement automatisé les lignes / les barrières le long de la Yamanote style Ebisu, et je pense que JR fait passer plus de rames plus souvent (toutes les 2 minutes ou moins en heure de pointe). Donc il doit y avoir du progrès.

      Félicitations pour votre future installation! Quelle sera votre principale occupation au Japon?

    • Et bien mon ami a trouvé un Volontariat en Entreprise, quand à moi je pars en visa Vacances-Travail dans un premier temps pour l’accompagner. Et une fois sur place, je vais commencer par plein de cours de Japonais^^

  2. Sinon, autre commentaire pour ceux qui planifient leur voyage: le choix de la saison. Octobre est en effet un excellent choix.

    15 Juin au 15 Septembre: c’est l’enfer (humidité et chaleur).

    L’hiver en général est un bon choix (froid certes, mais sec et soleil), surtout qu’on peut avoir de bons prix d’avion en Janvier.

    Les cerisiers en fleurs et les feuilles d’automne (fin Nov à Tokyo) sont des moments magiques, mais tous les Japonais ont la bonne idée de voyager, donc accrochez-vous pour trouver un hotel – à Kyoto vous allez attendre 40 min avant d’avoir un taxi!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*