J9 – Osaka

osaka castle château japon

Encore un départ aux environs de 7h pour rejoindre Osaka, où on doit passer la journée. Le Shinkansen, un Hikari Railstar, est encore mieux que ceux que nous avons eu avant. Il n’y a pas de Green Car (1ere classe)… du coup toutes les voitures ressemblent à ce qu’on aperçoit de la Green Car quand on passe devant. Des sièges par 2 uniquement (au lieu de 2 et 3), et un super confort. Inutile de dire qu’après avoir terminé le Marron Danish de Kyoto accompagné de Momiji, j’ai encore dormi^^ (et vive le Japon).

shinkansen japon

A Osaka, l’hôtel Caminoro Guesthouse est un peu loin de la gare (20mn à pied). Cependant, on trouvera sans problème grâce au plan fourni par l’hôtel, et aux vidéos qu’ils ont mis sur leur site. Oui, des vidéos de la gare et du trajet. Oui, je sais, le Japon, c’est magique. L’hôtel se trouve dans une petite rue commerçante couverte très chouette. On sera accueilli très chaleureusement par le couple qui gère l’hôtel, avec leur petite fille de 1 an trop mignonne. En plus bonne surprise, les personnes d’avant nous avaient annulé, donc la chambre est déjà prête de la veille. Du coup on peut poser nos affaires tranquillement. Comme aux deux Hana Hostel, une chambre en tatami, très jolie. Cette fois la salle de bain est partagée par contre.

On part ensuite en direction du métro, où on prendra un pass « Aquarium » suggéré par l’hôtel. Ce pass donne droit à l’accès à l’Aquarium + transports illimités pour la journée. Le tout pour 2400Y, sachant que l’entrée à l’Aquarium coûte 2000Y, c’est une bonne affaire !

On commence la journée au château d’Osaka. Après une petite balade dans le parc, on arrive au château qui est vraiment très joli. Devant l’entrée, une sorte de « Talent Show » miniature a lieu, où des artistes viennent faire des numéros de danse, jonglage, ou autre, devant un jury. L’ambiance est assez sympa. Avant de rentrer dans le château, on nous demande si on veut bien répondre à un sondage rapide sur le tourisme, ce qu’on accepte… et à la fin, ils nous offrent des cartes postales. C’est toujours ce genre de choses toutes simples, mais tellement plus agréables que ce dont j’ai l’habitude à Paris, qui m’emplissent d’émotions positives au Japon 🙂

osaka castle château japon

On visite ensuite le château, qui en fait a été détruit plusieurs fois, et reconstruit il n’y a pas si longtemps. Donc en fait à l’intérieur c’est tout moderne et transformé en musée. Ca reste très intéressant et bien fait, mais l’ambiance est moins authentique qu’à Kyoto du coup. Le dernier étage est un observatoire qui permet d’avoir une belle vue sur toute la ville.

osaka castle château japon

En sortant du château pour rejoindre le métro, on craque pour un sachet de marrons chauds… Aussi ils font envie, ils ont une machine marrant qui lâche plein de fumée, des panneaux joyeux avec des couleurs, et la dame qui nous sert était trop gentille, souriante, et nous rajoute même plus de marrons que le poids prévu. Pour ceux qui ont déjà traîné à Paris en période de marrons, personnellement j’ai jamais eu envie d’en prendre là-bas.

On prendra le métro pour le quartier du port, et on se dirigera vers le mall Tempozan Marketplace pour déjeuner. Au milieu du mall, une piste de danse, sur laquelle se déroule visiblement un concours. Des groupes de jeunes filles (et plus rarement garçons) s’affrontent à coup de chorégraphies, c’était assez sympa et le niveau vraiment bon. On ne s’est pas non plus attardés car il se faisait tard donc on avait bien envie de manger. Le coin des restaurants est vraiment sympa dans ce mall, on a l’impression d’être dans d’étroites ruelles commerçantes, très chouette atmosphère. On finira dans un restaurant de curry, où il s’est passé quelque chose de magique: en soulevant mon verre, la condensation avait formé un smiley. True story. Parce que au Japon, la condensation est joyeuse aussi !

Direction ensuite l’aquarium, pour lequel j’avais vu beaucoup de recommandations. Beaucoup de monde avait eu la même idée d’ailleurs ! L’intérieur est vraiment sympa, c’est très différent des aquariums que j’avais déjà pu voir. Il y a des sections hors de l’eau, avec les animaux qui y vivent (genre des signes), et sinon c’est vraiment immense et très bien fait. Le gigantesque bassin du milieu contient énormément de poissons, des requins, et des raies mantas assez impressionnantes. A la fin, un bassin permet de toucher quelques poissons, c’est rigolo.

On s’est ensuite promenés dans un game center au niveau du Tempozan Marketplace, parce qu’il faut aller en voir au Japon ! Beaucoup de musique, de couleurs… c’est très chaleureux ! Un jeu qui marche beaucoup visiblement c’est de parier sur des fausses courses de chevaux. Ma foi, pourquoi pas… Certes. On retournera goûter dans le mall, et en nous voyant regarder la vitrine Häagen-Dazs, une vendeuse nous fera goûter le parfum qu’on veut. Du coup, glace Häagen-Dazs spécial automne of course.

Mon esprit étant en mode « wheee le Japon c’est trop bien je veux tout faire », j’avais envie de faire le grande roue à côté du mall. Je ne suis jamais montée dans une grande roue de ma vie, la simple idée me traumatise (par contre les grands huit, j’adore, allez comprendre). Mais là, Japon, vue de nuit, tout ça, allez hop dans la grande roue. La vue est quand même super sympa, on aperçoit toute la baie illuminée, c’est très joli. Par contre j’étais en panique tout le long, je sais pas pourquoi, mais j’ai horreur d’être suspendue et enfermée, surtout si ça avance lentement. Mais bref, pas de regret, c’était vraiment joli !

On a repris le métro pour aller à Dotonbori, rue très animée le soir. Toute la rue est pleine de restaurants, commerces, panneaux lumineux. Il y a beaucoup de monde, et une ambiance très sympa. Ca vaut aussi pour les rues perpendiculaires où on a fait un petit tour également. Donc avec le recul, on aurait du manger par ici, mais on avait envie d’essayer les restaurants recommandés par l’hôtel, dans la petite rue commerçante couverte où il se trouve.

On rentre donc à l’hôtel, pour se reposer un petit peu avant de repartir. En checkant mes mails, j’en trouve un du Hana Hostel Hiroshima qui nous remercie énormément pour la petite carte postale et le magnet que nous avons laissé avec les clés le matin même. Sympa^^. On discutera aussi avec la famille qui tient Caminoro Guesthouse, qui est vraiment très chaleureuse. Et leur petite fille est vraiment trop mignonne !! 🙂

Voilà pourquoi on aurait du dîner à Dotonbori… Presque tout avait fermé dans la rue commerçante, surtout le restaurant d’okonomiyaki qu’on voulait essayer. Pourtant il n’était pas tard, environ 20h, mais le fait d’être loin du centre doit jouer. Il s’était mis à pleuvoir, et bien sur comme on ne pensait pas sortir de la rue couverte, on avait pas de parapluie. On pousse quand même un peu en dehors, mais impossible de trouver un restaurant d’okonomiyaki.

Tant pis, on devra se contenter de celles mangées à Hiroshima, et on trouvera bien quelque chose à Tokyo, je ne me fais pas trop de soucis pour ça. Du coup, on décide d’aller dans un de seuls restaurants ouverts du coin, dans la rue couverte, un bar recommandé par l’hôtel où on peut manger des yakitori. Cela dit on ne regrettera pas, car c’était vraiment très bon et l’accueil très chaleureux !! En rentrant à l’hôtel, la gérante rediscute quelques minutes avec nous comme on ne les verra pas le lendemain matin… encore un départ tôt pour prendre le train ! C’est parti pour notre dernière nuit à la japonaise, dans une chambre en tatami… (Note sur Osaka, il y avait PLEIN d’avions qui volaient super bas la journée… assez impressionnant. Par contre la nuit, silence, si ça peut rassurer ceux qui iront^^)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*