J7 – Kyoto

pavillon d'argent ginkakuji kyoto japon

Après notre maintenant traditionnel (mais dernier) petit déjeuner au UCC Café Plaza, nous avons pris le train pour un court trajet jusque Inari. Là bas nous attendait le Fushimi Inari Jinja. Ce sanctuaire est composé de plusieurs bâtiments très jolis, avec une couleur rouge très présente. Mais cela n’est que la partie basse du sanctuaire. Ensuite, une enfilade de portes permet de faire un parcours de 3-4km dans la montagne, entrecoupé de quelques petits sanctuaires. C’est vraiment quelque chose de spécial à faire, toutes ces portes à n’en plus finir. On y verra aussi d’énormes araignées qui tissent leurs toiles entre les portes^^.

Retour ensuite sur Kyoto. On se changera rapidement, car une légère pluie se fait sentir par moments, et on était tranquillement en pantacourt. On prendra un bus complètement blindé sur un trajet bien long en direction du Nanzen-ji. Pas ce qu’il y a de plus agréable, mais bon ! La visite de ce temps fut assez rapide, le temps de voir le très joli jardin qui l’entoure.

nanzen-ji kyoto japon

Nous avons ensuite parcouru le chemin des philosophes pour rejoindre le Ginkaku-ji. On pensait déjeuner sur le chemin, mais finalement il nous faudra attendre d’arriver près du Ginkaku-ji pour trouver des restaurants. Entrés par hasard dans l’un d’eux, l’accueil sera très chaleureux (cela dit, c’est vrai relativement partout ici), et le repas très bon.

chemin des philosophes kyoto japon

Le Ginkaku-ji (pavillon d’argent), n’a pas été recouvert d’argent contrairement à ce à quoi on pourrait s’attendre après avoir vu le Kinkaku-ji (pavillon d’or). Il est par contre entouré d’un jardin splendide, avec un travail du sable très minutieux. Le jardin s’étend ensuite sur une petite colline, et c’est vraiment un des plus beaux que j’aie pu voir à Kyoto. Beaucoup de verdure, des petites cascades… Il y avait par contre énormément de groupes scolaires, c’était pas facile de circuler.

On a repris ensuite le bus jusqu’au Sanjusangen-do. Avant de rentrer dans le temple, un groupe d’enfants japonais viennent nous lire une sorte de dialogue de cours d’anglais pour discuter avec nous. On signe ensuite leur cahier, leur professeur les prend en photo avec nous, et avant de partir ils nous offriront des origamis. C’est juste trop mignon^^

Une fois dans le temple, la visite est assez rapide. Il s’agit en fait d’un hall immense, dans lequel se trouvent 1001 statues en bois représentant des divinités bouddhique (Kannon dans la très grande majorité, ainsi que ses serviteurs). L’ambiance qui règne dans ce temple est très particulière. On fera ensuite un tour dans le jardin qui entoure le temple, qui sera très rapide car le temple ferme tôt.

sanjusangendo kyoto japon

Retour dans le bus direction le Kiyomizu-dera (certes, c’est pas loin, mais nos pieds ne répondent plus trop). On ne prendra pas la route touristique pour y monter, mais une route annexe qui avait été conseillée sur voyageforum. Cette route traverse en fait un gigantesque cimetière japonais. On se demande comment ils s’y retrouvent d’ailleurs. Une fois en haut, on retrouve des groupes d’écoliers, et oui, ils sont partout !!

La visite est finalement assez rapide aussi, il s’agit surtout de contempler la vue depuis le balcon du temple qui est sur pilotis. Il paraît qu’on ne meure pas si on se jette d’en haut, mais pour une certaine raison, nous n’avons pas essayé. La nuit est tombée rapidement, et nous avons pu profiter du temple éclairé, notamment la petite pagode qui se trouve juste à côté. Après une dernière vue sur la Kyoto Tower illuminée, on décide de redescendre (aussi, ça fermait).

kiyomizu-dera kyoto japon

Attention pour ceux qui voudraient également y aller le soir, et acheter des souvenirs en repartant… Et bien ce n’est pas possible !!! Les boutiques fermaient déjà alors que le temple allait fermer une dizaine de minutes plus tard. Du coup on s’est directement rendus à l’arrêt de bus, pour y découvrir une longue file d’attente. Etant donné que tous les bus passaient étaient déjà presque à leur capacité maximale d’écrasement des gens, il a fallu attendre de pouvoir se glisser dans l’un d’eux pour repartir. Pas très agréable comme voyage^^

Pour dîner, nous retournerons dans le mall sous la gare (oui, on l’aimais bien, et alors). On décide de se refaire un sushi bar, un peu plus cher que celui de deux jours plus tôt, mais toujours délicieux. Et puis l’ambiance est vraiment sympathique avec les cuisiniers au milieu et les gens qui crient leurs commandes particulières. On continuera ensuite par un dessert au Berry Café, qui propose des tartes recouvertes de tonnes de fruits, vraiment très jolies.

On rentrera ensuite à l’hôtel pour notre dernière nuit à Kyoto, on devra se lever très tôt le jour suivant pour prendre le train. C’est un peu avec le coeur serré qu’on finit ces quelques jours ici, Kyoto nous a vraiment beaucoup plu, c’est une grande ville qui garde malgré tout une ambiance très calme. Mais il faut bien continuer à découvrir le reste !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*