J5 – Kyoto

pavillon d'or kinkakuji kyoto japon

Bilan de la deuxième nuit sur futon: tout va bien ! C’est certes un peu dur, mais on s’habitue plus vite que je ne pensais. (Et être crevée aide beaucoup). Bref, on se lève assez tôt, car n’ayant que deux jours pleins sur Kyoto, et les temples fermant vers 17h-17h30, si on veut respecter notre planning de 5 par jour, il ne faut pas traîner !

On prend notre petit déjeuner au UCC Café Plaza, juste en sortant de la petite rue de l’hôtel. Ils servent de superbes gaufres, cet endroit deviendra notre QG du matin à Kyoto.

On se dirige ensuite vers notre première visite: le To-ji, que nous avions vu illuminé la veille. Le jardin est très joli, avec le début des couleurs de l’automne. La pagode à 5 étages ne se visite pas, mais on peut entrer dans les temples autour. A l’intérieur, des statues de divinités, devant lesquelles les gens prient avec un bracelet de perles.

SAM_2509

Cette visite est assez rapide, on retourne alors à la gare pour prendre le bus. Là aussi, on fait la queue bien tranquillement, comme pour le train et le métro. Dedans, j’ai été agréablement surprise de voir que les gens essayaient de ne pas parler trop fort entre eux, et aussi que le chauffeur remercie les gens quand ils descendent du bus. C’est juste des petits détails agréables^^.

Après un bon trajet, on arrive au Nord Ouest de la ville, direction notre deuxième étape: le Ryoan-ji. Avant d’arriver au temple, on passe par un jardin très beau, au milieu duquel se trouve un très grand lac. On peut se rendre sur une petite île via un pont, sur l’île se trouvent 2 torii et un petit sanctuaire. Ce temple se visite, on laissera donc nos chaussures à l’entrée. Dans le temple, de jolies salles au sol recouvert de tatami, ainsi qu’un grand jardin zen. Très sympa.

ryoan-ji kyoto japon

En marchant vers le temple suivant, on tombe par hasard sur un sushi bar qui annonce l’assiette à 105Y. Comme on a pas encore testé les sushis, on saute sur l’occasion. Et c’était une très bonne occasion: un très grand restaurant, où on est assis entre nous sur des banquettes fac à face, un tapis roulant qui fait défiler une très grande variété de sushis pour 105Y, avec quelques assiettes plus travaillées pour 200Y. Au final, on se retrouve à avaler 16 assiettes à nous deux, pour un total de 17€ environ… Laisse tomber la France et sa paire de sushis à 4€50!

Après ce copieux repas, on continue notre chemin vers le Kinkaku-ji, qui est à environ 20-25mn du Ryoan-ji à pied. C’est le célèbre pavillon d’or, qu’on aperçoit une fois arrivés près du lac qui se trouve devant. C’est réellement une vue magnifique. Il se dégage beaucoup de calme de l’image de ce pavillon tout doré surplombant le lac, avec la végétation tout autour. Le pavillon ne se visite pas, par contre on peut se promener dans le jardin derrière, qui offre une vue en hauteur. Cela restera une de mes visites préférées, en plus il n’y avait pas trop trop de monde.

kinkakuji pavillon d'or kyoto japon

Nous reprenons ensuite le bus direction le Nijo-jo, qui n’est pas un temple mais un château. On commence la visite à l’intérieur, toujours sans chaussures. Outre les superbes fresques peintes sur les murs, ce qui se retient de cette visite est le parquet rossignol, qui « chante » à chaque pas. Cela avait été fait ainsi pour prévenir des intrusions. On visitera ensuite le jardin autour du château, qui est immense et très joli, avec beaucoup de végétation et d’eau.

nijo-jo château castle kyoto japon

Ensuite, on contournera le château pour rejoindre la gare JR de Nijo, afin d’aller à Arashiyama. Là-bas, on se perdra un peu (mais en fait non) jusqu’à trouver la bambouseraie et le temple Tenryu-ji. On commencera par visiter le temple, enfin son jardin, qui est très beau. Toute une partie est un peu plus « forêt », avec beaucoup d’arbres, c’était très sympa car il y avait vraiment peu de monde. La partie qui entoure le temple consiste en un grand lac rempli de carpes Koï, et entouré de sable travaillé à la manière d’un jardin zen. C’était très sympa.

tenryuji temple arashiyama kyoto japon

Nous avons ensuite continué en passant à travers la grande bambouseraie, qui offre une ambiance mystique, surtout que nous étions presque seuls. On s’est ensuite un peu promenés dans le parc tout autour, avant de rejoindre une rivière. Comme il était 17h-17h30, tout allait fermer et il commençait à faire nuit, donc nous sommes tranquillement retournés vers la ville et la gare, afin de rejoindre Kyoto. Nous sommes passés par une rue très commerçante, à l’ambiance for sympathique. Nous avions peu de temps sur Kyoto, mais on s’est dit que si on était restés plus longtemps, Arashiyama méritait facilement une demi-journée de visite.

kyoto arashiyama bambouseraie japon

Une fois à l’hôtel, on repose un peu nos pieds avant de continuer. On prendra ensuite le bus pour le quartier de Gion, où un joli temple peut être visité en permanence. On s’y promènera rapidement, mais l’ambiance de nuit est chouette aussi !

kyoto gion japon

Après avoir avancé un peu au hasard dans le quartier, on tombe sur un restaurant à la décoration vraiment marrante, qui propose une sorte d’okonomiyaki repliée… Vendu, c’était bon, et dans une ambiance rigolote. Comme quoi, on trouve des trucs chouettes au hasard^^. Sur le chemin du retour vers le bus, on croisera une jeune fille que l’on pense être une geisha, mais j’avoue ne pas avoir bien vu le maquillage comme il faisait sombre.

kyoto gion restaurant japon

On a fini la soirée par un bon dessert pris dans le mall sous la gare de Kyoto, avant de rentrer se coucher à l’hôtel.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*