J4 – Takaragawa Onsen & Kyoto

takaragawa onsen osenkaku gunma japon

Ma première nuit sur un futon n’a pas été de tout repos. Entre le bruit de la rivière et le fait que je sois habituée à un matelas tout moelleux et un oreiller tout doux, ça n’a pas été très simple. Je pense que ça venait surtout de l’oreiller, qui était vraiment très dur. Cela dit, ça m’a permis de voir le soleil se lever par la fenêtre, ce qui était loin d’être stressant.

En fait, on voulait se lever tôt pour profiter des bains au lever du soleil avant que trop de monde n’y aille, mais soit tout le monde a eu la même idée, soit les japonais se lèvent à 6h du matin. Enfin bon, de toutes manières, notre bain n’étant toujours pas au goût des japonais, on était encore relativement seuls.

SAM_2428

Après une petite douche, maintenant que je sais comment ça marche, on se rend au restaurant pour prendre le petit déjeuner. Mathieu a pris le japanese-style et moi le western-style. Dans le petite déjeuner japonais, du poisson, de la soupe miso, du riz, du natto… De mon côté c’était plutôt brioche, croissant, bacon, saucisses, oeuf… Bon ok, je préfère mon petit déjeuner, sans aucun doute ! Mais Mathieu a bien aimé le japonais, il suffit d’être capable de manger ça le matin.

Comme il fait très beau, on retourne faire un petit tour le long de la rivière pour prendre quelques photos, avant de refaire nos sacs pour partir (et quitter nos jolis yukatas, snif). On avait prévu avant de quitter Paris quelques cartes postales et magnets pour les hôtels vraiment chaleureux, donc on leur offrira en partant. Ils nous offrent également une petite pochette, en échange du questionnaire de satisfaction.

takaragawa onsen osenkaku gunma japon

On reprend alors le bus direction Minakami, où l’on passera une petite heure avant le départ de notre train. On se baladera dans quelques boutiques de souvenirs, dont une dans laquelle la vendeuse viendra me parler pendant 5mn avec un grand sourire, certes, vu qu’elles me montrait des baguettes je pense qu’elle voulait me dire qu’elle étaient super et qu’il fallait que j’en achète. Mais sinon, des moments comme ça on en vit des tonnes au Japon, et c’est toujours assez stressant/rigolo de les voir t’enchaîner un flot de paroles que tu ne comprends pas du tout du tout (enfin moi en tout cas), le tout avec un grand sourire et un air tellement gentil que tu te retrouves à sourire bêtement en hochant la tête sans trop savoir quoi faire d’autre (dans mon cas, j’attends que Mathieu vienne me sauver :p)

Nous prendrons ensuite un petit train pour aller de Minakami à Takasaki, tout de suite ça change du Shinkansen, ça ressemble plus à une sorte de RER (mais propre et plus joli). Cela dit, n’ayant pas trop dormi sur les futons, je m’y endors quand même (je me découvrirai une grande capacité d’endormissement n’importe où au Japon, probablement car je n’ai pas peur qu’on vienne me faire les poches pendant mon sommeil). Une fois à Takasaki, on reprendra un Shinkansen bien rempli direction Tokyo.

A Tokyo, on pouvait prendre plusieurs Shinkansen pour Kyoto. Le premier partant 10mn après notre arrivée, on envisageait pas forcément de le prendre. Au final, on est sortis tranquillement du train, on a passé la barrière pour changer de zone Shinkansen (avant on prenait ceux qui vont vers le Nord, là on va en prendre un vers le Sud), petit passage aux toilettes, on achète un Bento pour déjeuner… et on monte sur le quai, sur lequel le premier Shinkansen pour Kyoto attend encore pour 3 minutes. On parcours quelques voitures non réservées pour trouver des places assises juste avant son départ. Si c’est pas magnifique ! Conclusion, au Japon, les trains sont à l’heure donc un changement de 10 mn, c’est possible !

Après un voyage tranquille et confortable, nous arrivons à la gare de Kyoto un peu après 16h. Il y a énormément de monde !! En même temps, c’est le dernier jour d’un week-end prolongé, donc les gens sont nombreux à prendre le train. On se dirige vers le Kyoto Hana Hostel, très simple à trouver depuis la sortie principale (face à la Kyoto Tower) grâce au plan fourni par le site internet, à tout juste 5mn à pied (et encore peut être moins). L’accueil est très sympathique, on laisse nos chaussures dans un placard à l’entrée pour les échanger contre des chaussons, et on se dirige vers la chambre (attention, pas d’ascenseur).

Surprise, pour un prix très honorable, la chambre est vraiment super ! Un grand couloir qui s’ouvre sur les WC et la salle de bains, et enfin sur une chambre assez grande, le sol en tatami, avec une petite table et les futons repliés dans un coin. Vraiment sympa. Le tatami était encore neuf et sentait l’herbe, ce qui était assez chouette. Aussi, comme nous restions 4 nuits, on a pu avoir une réduction. En fait, toutes les 4 nuits passées dans un hôtel Hana Hostel ou J-Hoppers (même en changeant toutes les nuits) donne droit à une réduction. Si ça peut intéresser des gens…

kyoto hana hostel chambre tatami futon japon

On a ensuite fait un petit tour dans les alentours, tout d’abord dans la gare de Kyoto qui est tout bonnement immense. Il y avait un concert donné par des jeunes entre deux grandes séries d’escalators. La nuit tombe, et on se dirige vers le Sud Ouest pour apercevoir la pagode à 5 étages (To-ji) illuminée. Il fait très lourd, donc on retourne dans la gare se promener dans le grand mall qui se trouve en dessous. On en profite pour repérer quelques endroits qui semblent servir des desserts bien sympathiques. En sortant de la gare en face de la Kyoto Tower, un petit spectacle de jets d’eau / lumières / musique se met en route. Comme ça, juste pour le fun. On se pose sur un petit muret pour en profiter quelques instants.

Juste pour dire, ça m’amusait beaucoup de pouvoir traverser en diagonale certains carrefours à Kyoto, et j’aimais aussi beaucoup les petits bruits des passages piétons. Voilà. Sur ce, pour finir la journée, on a pris un repas rapide au comptoir d’un restaurant qui fait surtout des bols de riz recouverts de viande (hmm poulet caramélisé) avant d’aller voir si les nouveaux futons permettaient mieux de dormir !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*