J1 – Jour du départ!

japan airlines

Ca y’est, le jour du départ tant attendu est enfin arrivé ! Après un lever assez tôt, nous prenons un RER nous faisant arriver 3h avant le décollage. Direction le terminal 2E, puis les comptoirs d’enregistrement de la JAL. Donc là forcément il s’est passé un truc chelou avant qu’on parte (je me disais aussi qu’il ne s’était rien passé encore). La personne qui s’occupait de nous enregistrer, après plusieurs minutes durant lesquelles je voyais bien qu’il galérait, nous dit: « Alors c’est bizarre, je vous trouve, mais vos billets ne sont pas descendus dans le système donc je ne peux pas vous enregistrer. » Genre.

Au final, sa supérieure (probablement) viendra l’aider, ils nous feront une carte d’embarquement avec écrit en gros « non valable » dessus, ahem, puis ils nous expliquent qu’ils vont éditer un billet papier, l’emmener directement à la porte d’embarquement, et que nous on a juste à passer les différentes barrières avec nos trucs non valables et tout ira bien. Certes. C’est TRES rassurant.

Du coup passage de la frontière, puis de la sécurité. On est au terminal 2E, le seul à Paris qui pour moi ressemble à un « vrai » terminal d’aéroport. De l’espace, de la propreté (si si, il a l’air propre), des boutiques… ça change des autres. Petit déjeuner rapide, puis on se dirige vers la porte pour être quand même surs qu’on pourra embarquer. On nous confirme que « oui, oui, ça va ». Petite frayeur quand même quand notre carte d’embarquement pas valable a bien bippé en passant. Mais au final, pas de problèmes, on a bien fini dans l’avion.

L’avion est plutôt pas mal, même si pas fan des sièges en mode 3-3-3. Cela dit, le mec qui avait le hublot est parti s’asseoir plus loin pour avoir plus de place, donc on était tranquilles. Et puis les hôtesses sont toutes vraiment gentilles, je ne savais pas encore à quel point c’était un avant-goût du Japon.

Repas vraiment très bon pour de la classe éco, j’ai rarement autant mangé (en éco avion). Nourriture plutôt japonaise, des crackers, de la viande un peu sucrée avec de l’omelette et du riz, du saumon cru avec une petite salade de pomme de terre, du camembert… oui ok, je dernier n’est pas spécialement japonais pour le coup^^. Il fallait encore survivre aux 12 interminables heures suivantes. Ce que j’ai fait avec l’aide de Very Bad Trip 2, Toy Story et Moulin Rouge. On a eu aussi droit à un pain au chocolat au milieu du vol, puis un petit déjeuner un peu avant d’arriver. La ligne de changement de date ayant été franchie on ne sait trop où pendant le vol, changeons donc de jour !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*